@Quiberon

"Tout ne tiend qu’a un file"

dimanche 30 août 2009 par Patrick LUCO

Tag rue de Verdun

A Quiberon, en été, Nous avons de la chance : des "philosophes" de haute volée nous rendent visite. Et tels les chiens qui lèvent la patte pour marquer leur territoire, ces philosophes sont aussi des artistes... Ils aiment la peinture !...

A moins qu’ils ne soient plus prosaïquement que des sujets brillants imprégnés d’un savoir orthographique distillé au compte-goutte par notre Education nationale ! Ou bien sont-ils imprégnés tout court ? Nos édiles, pour plusieurs anciens maîtres de nos écoles, apprécieront ! J’en suis certain ! Qualis magister, talis alumnus ?..

Ces écrivains de la nuit n’hésitent pas à écrire le plus profond de leur pensée, poussés en cela, naguère, par l’ineffable Jack, qui fut ministre de l’Inculture et qui mit au pinacle ces artistes à la bombe en les élevant au niveau d’un Duffy, ou d’un Van Dyck... N’est pas André Malraux qui veut !

Cependant ce n’est pas là le problème, car il faudrait discuter sur cette excellente question : "Qu’est-ce que l’Art ?" : Il faudrait surtout discuter sur les raisons qui prévalent à ces jets de peinture....

Remarquons tout de même que, le sujet proposé à notre réflexion est réellement intéressant. Quel est donc le "message" ? Effectivement, cela interpelle, tant le message est profond. "Tout ne tient qu’à un fil !"

S’agit-il de physique théorique ? A propos de notre planète ? S’agit-il de la vie ? A propos de la fragilité de celle-ci dans l’Univers ?... S’agit-il de notre société si perturbée ?

Ou alors s’agit-il plus simplement du fil de la vidéo-surveillance mise en place par la municipalité qui permet aux services de police du Maire de voir -censément- ce qu’il se passe dans nos rues ?

Finalement, c’est encore un "truc" bien coûteux qui ne sert à rien, puisque le "philosophe-peintre" court toujours !....

Ce matin, cette forte parole avait été recouverte de peinture.... Il est heureux que j’aie pu fixer cette pensée pour la postérité !...

Il faut dire que cela faisait désordre à quelques mètres de la mairie dans l’artère la plus passante de notre bonne cité !

Ces barbouillis et autres dégradations sont un réel problème de police générale. A force de vouloir tout contrôler , on ne contrôle en fait plus rien ! Surtout lorsqu’on confie sa sécurité à de vagues moyens de vidéo-surveillance qui ne servent à rien du tout : c’est un gaspillage de deniers publics, et de la fausse sûreté !...


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 444 / 195224

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Faits et arguments   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.15 + AHUNTSIC

Creative Commons License