@Quiberon

Port Haliguen : 1970 à 1980

Une décennie où s’estompe peu à peu la maritimité....
samedi 7 août 2010 par Patrick LUCO

Michel, Bernard, et Christian ...

Port Haliguen accueille encore quelques marins quiberonnais, comme ici, Bernard en train de paumoyer des filets à rougets à bord de son "Jean Moulin".

Un ancien milieu maritime survit difficilement du fait de son immersion dans le monde envahissant d’une certaine forme de plaisance contre lequel il est difficile de lutter tant le déséquilibre est important.

Tout se ligue alors à l’encontre des marins indigènes.
Faire partir les marins quiberonnais devient dans les faits le seul but...

Les politiques locaux ne font rien pour protéger les marins locaux. C’est en fait de la duplicité. Par devant, on fait croire que l’on va "protéger" les marins, tandis que par derrière tout est fait pour les gêner.

Ce n’est pas faire un mauvais procès aux "politiques" que de déclarer cela. C’est une certaine réalité qui va aboutir dans la décennie suivante aux manifestations violentes dans les rues bretonnes, jusqu’au paroxysme de l’incendie du Parlement de Bretagne à Rennes, attribué aux marins pêcheurs bretons ! Peut-on croire cela ? Des marins bretons qui incendient "leur" Parlement historique à Rennes ? C’est suspect...

Dans cette décennie, des réunions commencent à être organisées en séparant bien les uns et les autres. Tout est fait pour montrer un visage avenant pour un avenir meilleur... En fait la position de l’organisme gestionnaire n’est pas encore très assurée. Il fait tout pour s’attirer les bonnes grâces des indigènes. Allant jusqu’à organiser des visites guidées avec gueuletons pour circonvenir le pêcheur qui, crédule croit, qu’on lui veut que du bien. Il fait de même avec les élus qui pour certains -pas dupes !- se rendent bien compte de la grossièreté de la manœuvre. En fait, il s’agit de diviser pour régner, en commençant par inventer des catégories, puis si possible en les opposant entre elles. Et ça , cela a fine fonctionné. Il y a bien à l’époque quelques voix discordantes qui s’élèvent. On ne les fait pas taire de front car ces personnes présentaient par elles-mêmes un certain danger si elles étaient attaquées.
La technique a simplement consisté à ne pas entendre... Il fallait bien se faire élire au conseil général ! Écouter un capitaine au long cours qui voyait clair dans le jeu ? Allons donc ! Surtout pas ! Et puis chacun sait quelles sont les dissensions existantes dans le milieu maritime !

Le marin-pêcheur n’aime pas les marins de la marine marchande qui n’aiment pas ceux de la Royale.... Les matelots n’aiment pas les officiers, les bâbordais n’aiment pas les tribordais qui, ensemble, n’aiment pas la "bordée du milieu"... C’est comme cela. Le front n’est pas uni et pendant ce temps là, les requins s’en donnent à cœur joie !.


Portfolio

Reflets à Port Haliguen... Un été à Port Haliguen... Port Haliguen encore accessible... Plaisance industrielle... La Sainte Pétronille au fond..... Port Haliguen en été vers 1973 Port Haligen, vers 1973/74 Quelques canots quiberonnais , et le Le patrimoine disparait (...) Encore quelques bateaux quiberonnais.... (1979) Retour à bord des sinago... Le port se remplit (1973/1974)... Vue de port Haliguen, années (1970/1971 ?) Bateaux de pêche, appontement (1980) Ensemble portuaire vers 1978... Le port et Poeh Riggo vers 1970 Le port se construit :1972 Bateaux de quiberonnais... Le port et son phare... La Sainte Pétronille, et l'hotel de Michel Servel...

titre documents joints

4 août 2010
info document : TIFF
731.4 ko

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 914 / 192523

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Album photo   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.15 + AHUNTSIC

Creative Commons License