@Quiberon

Porrigo : " Mairie 1 - Amoureux de Quiberon 0"...

Une victoire à la Pyrrhus pour la municipalité actuelle ?
lundi 21 mars 2011 par Patrick LUCO

La municipalité de Quiberon va pouvoir enfin construire "le" chef d’oeuvre architectural qui va remuer les foules...

En effet, l’arrêt du tribunal administratif de Rennes autorise dès à présent la construction du bloc « secours-sauvetage » au milieu de la plage de Porrigo à Port Haliguen en Quiberon.

Ce remarquable programme immobilier avait fait couler, depuis deux mois, beaucoup d’encre virtuelle dans ces pages et ailleurs !..

Cet ouvrage marquant, destiné à l’édification des foules estivales va bientôt pouvoir être enfin construit.

Dès la saison estivale prochaine, les "usagers" vont enfin bénéficier des services attentifs de surveillants de plage à partir d’un bâtiment moderne, accueillant qui va s’insérer harmonieusement dans un panorama de rêve.

Cet ensemble immobilier d’avant-garde du mouvement "Kib’HausBau" remplacera avantageusement l’actuel abri de sauvetage devenu vétuste et construit il y a quarante ans à côté du club de voile municipal. Ce qui permettra à ce dernier d’optimiser son occupation des lieux.

Ce nouveau bâtiment devrait avoir initialement une superficie d’une quarantaine de m², et sera décoré de manière à être visible de partout. Du fait du parti pris architectural, il permettra aisément des adaptations ultérieures sans un souci de synergie des moyens en adéquation avec le paysage et les besoins touristiques de l’instant.... (*)

Nous devrons donc féliciter les promoteurs de ce projet, et en gardant l’œil humide de reconnaissance, admirer la clairvoyance de nos élus, qui, contre vents et marées, auront su porter un tel ouvrage capable de mettre en valeur un paysage aussi pittoresque...

Plus de 1100 personnes ont signé une pétition présentée sous différentes formes... Il arrive encore des signatures et remarques. Cette "affaire de Porrigo" va marquer les esprits et aura des conséquences difficiles à appréhender !..

Qu’elles en soient remerciées dès à présent !.. Plus de 1100 appuis ? C’est très bien .

La cour a donc rejeté la requête des requérant et les condamne à verser une somme de 1700 euros au titre de la justice administrative.

Je n’ai pas qualité pour commenter la chose jugée (et c’est interdit !). Et je m’en garderai bien !...

Cependant, je dirai seulement ceci, la Cour fait un distinguo entre le fond et la forme et statue uniquement sur la forme du dossier. J’outrepasserais la nature de mon propos si je faisais ici une analyse de forme. Je n’en ai pas la qualité ni la fonction et je me garderai bien de le faire...

Cependant, une indication était déjà donnée par les services de la Préfecture qui apportait par un courrier récent une série de remarques pertinentes sur le fond.

En effet, ces services citaient le code de l’urbanisme et particulièrement son article L146-4 §3 qui dit que" en dehors des espaces urbanisés, les constructions ou installations sont interdites sur une bande littorale de 100 mètres à compter de la limite haute du rivage....", et dans le second alinéa " cette interdiction ne s’applique pas aux constructions ou installations nécessaires à des services publics ou à des activités... ". Ce qui permet de construire tout ce qu’on veut en fait sur nos plages si on arrive à démontrer que c’est effectivement conforme à une nécessité de service public : édicules, cales, etc... Comme le faisait remarquer un "responsable" local, on va vous construire la même chose sur toutes les plages de Conguel et d’ailleurs !....

Toutefois, "sociétalement" parlant, il convient maintenant de remarquer que ce projet rencontre une forte opposition des citoyens : une pétition de plus de 1100 signataires, ce n’est pas rien ! Ce n’est pas du tout négligeable ici à Quiberon surtout si on se rapporte aux élections de 2008....

Politiquement, dans le contexte que nous connaissons, aller à l’encontre du "Vox populi" ne serait pas ce qu’il y a de mieux à faire...
User aussi de moyens de rétorsions administratifs ou de tout autre moyen visant les protestataires pourraient n’être interprétés que de différentes manières avec des conséquences qu’il est difficile d’imaginer.

La voie de la sagesse consisterait -à mon avis- à enterrer ce projet et qu’on en parle plus !
Le construire ? ce serait démonter un "sens" politique très particulier !...
Dans ce cas il faut se souvenir de Pyrrhus...

(*) Pas mal ! Hein ?


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 440 / 192523

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Démocratie locale chez les oligarques...   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.15 + AHUNTSIC

Creative Commons License


Fatal error: Call to undefined function date_format() in /mnt/113/sda/3/0/castero/plugins/auto/medias_nettoyage_v0/genie/medias_deplacer_orphelins.php on line 34