@Quiberon

Tricard à Port Haliguen !

Un Quiberonnais interdit d’accès à Port Haliguen ?... Curieux !
mardi 24 avril 2007 par Patrick LUCO

A port Haliguen, pendant 6 mois, l’auteur de ces lignes ne pouvait plus actionner les barrières à commande électronique...

"Par conséquent, je ne pouvais plus entrer sur les parkings du port. J’y allais donc à pied ! De nuit, sous la pluie, alors que les administratifs responsables de cet état de fait étaient bien au chaud dans leurs lits douillets, j’ai eu tout le temps de méditer sur la restriction de liberté dont j’étais l’objet ! Je ne pouvais même plus accéder le matin ou le soir -voire la nuit- aux installations portuaires..."

Un curieux "bug" très personnalisé faisait que lorsque je présentais ma clef électronique, rien de marchait...

Après avoir informé le gestionnaire que j’allais être obligé de prendre contact avec la HALDE et la CNIL, le bidule s’est miraculeusement mis à fonctionner... Un miracle ? Un pur hasard !...
J’ai alors pensé que Big Brother n’aime pas un Quiberonnais parmi d’autres...
J’en ai parlé aux élus locaux... Mais ce genre de chose, ils s’en foutent car ça dérange ! Après ? Ils veulent qu’on leur fasse des salamalecs !!!
J’espère que les méthodes "Palermitaines" ne seront jamais en vigueur à Port Haliguen !
La conception, l’installation, l’usage de ce matériel me sont cependant familiers : C’est fou ce qu’on peut faire avec un identifiant, des fonctions logicielles cachées, et des bases de données cryptées et en réseau !
Je me suis toujours interrogé sur l’utilité et l’intérêt d’une opération de coercition à mon égard sachant que cela allait forcément entrainer des réactions ! Cette opération s’est finalement révélée totalement contreproductive !

De l’art et la manière de se faire un ennemi !

L’avenir ne sera pas rose du tout pour nos jeunes...

Depuis deux ans pour avoir accès aux installations qui sont maintenant fermées par des barrières, il est devenu "nécessaire" de détenir une clef électronique sous forme de "bouton". Cette clef est délivrée par la direction du port moyennant 10 euros. Celle clef, qui comporte un code (qui permet de vous identifier) présentée à un lecteur à contact, vous ouvre l’accès ou non (entre autres choses) si vous êtes autorisé ou non.

J’ai eu droit à une interdiction temporaire d’accès.

Dans un premier temps, j’ai imputé cela à un bug ou à un défaut électrique. Puis j’ai eu un doute. J’ai demandé l’échange de clef personnelle. Ce qui fut fait sur le champ. Dès le lendemain , l’accès m’a été refusé. A nouveau, pris d’un doute me disant" Auraient-ils osé ?.." J’ai demandé "Pourquoi ? ", à l’opérateur du bureau de contrôle qui m’a affirmé qu’il y avait un défaut... Alors que la clé venait d’être changée.

Seulement, il y a eu un "hic", j’ai pu apercevoir apparaitre sur l’écran informatique de prépositionnement des droits, un message de type "warning" écrit dans une fenêtre à fond rouge !...

Vous savez ? Ce genre de message qui apparait dans les contrôles sécurisés lors du passage en zone internationale d’aéroport !... Quand un dangereux criminel se présente et qu’il est signalé... Je n’ai rien dit sur le coup pour voir -par pure curiosité- jusqu’où cela pouvait aller... Cela a duré 6 mois !...

J’ai été de bonne "composition", et très "patient". Jusqu’au jour où, de guerre lasse, je suis retourné au "bureau du port" avec la clef individuelle. Il y avait une nouvelle secrétaire qui ne me connaissait pas, et je lui ai demandé de vérifier le badge... Alors là , j’ai revu le "warning" sur fond rouge ! J’étais effectivement interdit d’accès ! Tricard en fait !
Et cela sur le domaine public maritime ! Cela m’a bien amusé ! Le genre de système installé -que je connais bien pour des raisons professionnelles- comporte une base de données nominatives et des traitements à caractère personnel . Cette base est hiérarchisée. Elle comporte des rubriques cryptées avec accès hiérarchisé fonction du niveau de responsabilité. Quand le badge est lu, il fait une correspondance biunivoque entre un code externe porté par la puce, et le code interne (qui permet telle la locomotive qui traine ses wagons de "tirer" d’une table les "droits" affectés à l’identifiant !) et les droits de passage à telle ou telle porte, barrières, pissotières, bornes électriques, eau, etc...
Et aussi des appréciations de sûreté et commentaires sans nul doute ! Ce qui fait que si on a les droits correspondants vous pouvez entrer ou non... Et si vous êtes "bien vu" Vous pouvez aller pisser ou non. Et dans ce dernier cas on peut même savoir combien de temps vous êtes resté aux WaWa (statistiques ?...) !!! Et tout cela dans un port de Bretagne !!!!

Bon ! Ayant eu marre de ce problème, j’ai averti que comme il y avait problème, il fallait cesser de suite car la Halde,

PDF - 24.6 ko

la CNIL et le procureur allaient être informés ... Dans la minute le soi-disant défaut a disparu... Et quelques temps après le responsable a été remplacé !.... Tout cela parce qu’un nouvel embauché au port s’est cru malin et tout permis pour montrer aux autres la parcelle d’autorité qu’il n’aurait jamais du avoir !

Voilà le genre de débordement qui nous attend si on laisse faire n’importe quoi !!!

Vous voyez, certains à Quiberon, à Port Haliguen, s’assoient sur les libertés fondamentales !!!! Celle, par exemple, d’aller et de venir sur le Domaine Public Maritime. Du jamais vu !

Depuis le directeur du port a été muté et remplacé.... Le système informatique légèrement modifié m’a t-on dit au port ! Mais le directeur actuel est toujours en place à Vannes ! Jusqu’au prochain !!!

Je pense que le maire -actuel- de notre bonne ville n’aurait jamais du laisser installer cela.... Le conseiller général non plus d’ailleurs ! Mais comme cela ne les intéresse plus -une fois élus !- pas plus que notre sort, ils ont laisser faire car ??? Car quoi ???? Vous ne voyez pas ? "Ils" n’étaient pas au courant !......

Et c’est comme cela que des personnels de société commerciale se comportent comme des apparatchiks d’ancien régime .... Le goulag ou le lao gaï en moins !

Après ? "On" viendra nous demander de voter !....

Nouvelles du Front : C’est calme... Très calme ! Hum ? Cela cacherait-il quelque chose de sournois ??????


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 806 / 195248

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités Quiberonnaises....   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.15 + AHUNTSIC

Creative Commons License