@Quiberon

Quiberon : "Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage..." (1)

Etats d’âme d’un expatrié Quiberonnais...
vendredi 1er mars 2013 par Ulysse

En février 2013,en France pour 10 jours exceptionnellement, j’ai décidé de faire un saut à Quiberon.
Mes parents absents, la maison familiale fermée, j’ai séjourné au Sofitel. La valise à peine défaite, je suis allé sur le balcon.

Après 16 mois, je retrouvais mon Quiberon et ses merveilleuses îles à l’horizon. J’étais au Paradis ! Bonne surprise,les élus avaient enfin fait une promenade Louison Bobet : quel exploit !
En début d’après-midi, ,j’ai laissé ma voiture place de la gare et entrepris de faire le tour de la partie Est de Quiberon. Une glissade inopportune sur les pavés en granit chinois a failli interrompre mon périple dès le haut du bourg. J’avais oublié cette particularité !
N’ayant pas vu les plans, je ne me permettrai pas de juger la déforestation du jardin public. Une remarque toutefois:les arbres cachaient bien la médiocrité de l’architecture et l’état de délabrement de certains immeubles. Au fait,où est la statue de Hoche et que vont devenir les WC construits à prix d’or ?
Arrivé sur le boulevard Chanard, le podium et le bar enlevés, j’ai été stupéfait de voir que près de la moitié de la grande plage n’était que rochers. Au bout du boulevard, la verrue « Les Ondines » est toujours aussi laide. C’est pour moi, le symbole du début de la déliquescence de Quiberon avec l’abandon de Port Haliguen ( je ne connais pas la chronologie ). Le palais des congrès,enfant mort-né, cherche toujours son utilité. Que d’argent public foutu en l’air !
Après m’être recueilli sur la stèle érigée à la mémoire des marins norvégiens, j’ai été étonné de voir qu’un bout de la falaise avait été clôturé. Il me fut donc impossible de retrouver le blockhaus-dortoir allemand que m’avait fait découvrir mon frère aîné en 1970:souvenir,souvenir !!
La maison du vivier est toujours là:longue vie à elle et bonjour à ses heureux propriétaires.
A ma gauche,la colonie du PO devenue l’énorme centre de vacances de la SNCF (peut-être hors COS) protégé de tout stationnement par des blocs de granit. Qui a autorisé cette entrave et qui sera rendu responsable en cas d’accident ?
Me voilà devant le terrain de camping de Conguel et ses fameux mobilhomes installés à demeure.A qui appartient-il en définitif ? Est-il en adéquation avec la loi littoral ?
Faut-il reparler du Fort Neuf, saccagé sur ordre du Maire qui avait confondu une fois de plus vitesse et précipitation. L’affaire Arranda-Chalandon qui avait mis fin à la carrière à la carrière de notre sénateur-maire semble avoir été oubliée. Autrefois,les terrains au Nord de la piste de l’aérodrome étaient inconstructibles.En marchant, on découvre un nombre impressionnant de petits immeubles.Il se construit même un ensemble immobilier derrière l’hotel Europa !
La stèle érigée à la mémoire des émigrés sur la plage de Porigo méritait-elle d’avoir comme voisine la mocheté construite en force par la Municipalité ? Au fait,qui a signé la demande et le permis de construire ? Plusieurs bruits circulent à ce sujet.Ne serait-il pas important de mettre fin à ces rumeurs ? Faisons un deal, pas très républicain je l’admets, mais acceptons cette construction contre le changement de nom de la place Hoche.Quel événement ce serait !!
Nous arrivons à Port Haliguen et son magnifique vieux port,patrimoine historique de Quiberon. Je rêve souvent en consultant les 3 volumes de Bernard Colas et je me dis que le port et ses marins avaient une sacrée gueule. Au fait, comment nous jugeraient-ils s’ils revenaient sur terre ?. Je me tiendrais sûrement loin d’eux pour éviter un « pare à virer « amplement mérité. Je crois comprendre que le port et ses accès forment un tout. Que va dire le Préfet lorsqu’il se rendra compte que la desserte routière est quasi-inexistante ? Les expropriations décidées au temps de Golvan ont-elles été faites ? N’y a-t-il pas des constructions sur le tracé de la future route ?
En empruntant la rue de Port Haliguen pour me rendre à la gare,je suis passé devant le stade Claude Riguidel .Me souvenant de matches acharnés de tennis, j’ai voulu faire un pèlerinage. Quelle horreur,il n’y a plus de courts de tennis mais un bâtiment pompeusement baptisé Salle-omnisports qui n’abrite en fait qu’un magnifique boulodrome.
Après avoir récupéré ma voiture, j’ai emprunté l’avenue Anatole France (bien refaite). J’ai voulu revoir l’auberge de la jeunesse, théâtre de frasques mémorables (il fallait bien apprendre les langues étrangères et nous avions inventé une sorte d’Eramus Quiberonnais avant l’heure). L’auberge n’existe plus, un complexe immobilier est en projet !
Je me suis vraiment rendu compte que le tennis était la bête noire de la Municipalité lorsque j’ai découvert, rue des marronniers, qu’un autre projet immobilier était proposé à la place de 2 ou 3 courts. Le soir, au bar du Sofitel, j’ai appris que les curistes ou les clients désireux de jouer en hiver sur courts couverts pouvaient le faire uniquement par temps sec car il y a des fuites dans la toiture du gymnase municipal. Quelle image pour Quiberon !
Actuellement, j’étudie l’emprise à Quiberon de deux grandes sociétés tenues à flot par la caisse des dépôts et consignation (c’est à dire par nous et nos impôts) . On peut déjà dire que nos élus et ceux du Morbihan ont manqué de clairvoyance.

Que Faire ?

1/ Arrêter le massacre en cherchant des cabinets d’architectes innovants (Quiberon est devenu laid ). De jeunes architectes font des merveilles dans le Monde,pourquoi pas sur la Presqu’île ?
Le rond-point de la Gendarmerie méritait-il ses pots verts et ses 9 arbres à feuilles caduques ? Où est le côté maritime promis ?
Sur l’avenue du Général De Gaulle les végétaux font pitié et on y retrouve le même type d’arbres .Bonjour les glissades et pertes de contrôle à l’automne lorsque ces derniers seront adultes.
La palme de la Sécurité revient au rond-point des pompiers:les camions et cars rentrant sur Quiberon se retrouvent inévitablement sur la file de gauche.J’ai failli en faire la cruelle expérience !
Des cousins de Saint Julien m’ont affirmé que beaucoup de poids lourds préféraient prendre la route intérieure (celle qui traverse le village). Les jours de la chapelle sont-ils comptés ? Est-elle déjà dangereuse pour les visiteurs ? Çà ne vaut vraiment pas le coup d’avoir 3 adjoints du village !

2/ Être vigilant sur l’avenir de Port Haliguen surtout si le Préfet qui a interdit le rejet des vases en mer est le même que celui qui signera le projet engageant le comblement de la petite plage.Vu l’état des finances publiques il est à craindre que nous nous retrouvions avec un terre-plein et rien d’autre.
Le Maire avait-il le droit, sans en référer à son Conseil,de prolonger jusqu’en 2062 un contrat qui prenait fin qu’en 2019 ?
Pourquoi la SEM SAGEMOR est-elle devenue la SPL SAGEMOR ?

3/ Souhaiter que le PLU ne soit pas déjà adopté. On pourrait peut-être envisager de passer certains terrains de zone agricole en zone artisanale pour PME à forte valeur ajoutée.
Attention à ne pas sanctuariser trop vite la presqu’île ! Les néo-Quiberonnais, souvent ardents défenseurs de la nature ( surtout près de chez eux ) partent au bout de quelques années en invoquant la difficulté à s’intégrer mais ils oublient de dire que leurs enfants ou petits-enfants passent en coup de vent car ils s’ennuient au bout de quelques jours à Quiberon.

4/ Conseil aux jeunes et quadra quiberonnais : Le Paradis terrestre n’existant pas, n’hésitez pas à bouger voir vous expatrier. La diaspora Bretonne présente dans le Monde entier saura vous accueillir et vous conseiller. Si vous réussissez, il n’y aura personne pour vous jalouser. Pour l’anecdote, savez-vous que depuis les incidents survenus lors du passage de la flamme olympique sur le territoire Français, les Chinois font le distinguo entre Bretagne et France. Ceci grâce à la répartie célèbre d’un roué patron Breton. Il n’y a qu’en France qu’on prenne les Bretons pour des demeurés !

Comment ?

1/ En 2014,les électeurs quiberonnais ont l’avenir de la Ville entre leurs mains. Il faut rassurer les membres du club du Grand Large et nos aînés. Quel que soit le Maire,ils auront toujours leurs subventions, leurs colis de Noël, leurs repas de Nouvel An étant donné que ces largesses sont réglées par le budget de la Commune,c’est à dire par les impôts locaux qu’ils paient eux-mêmes.Cela s’appelle la redistribution !

2/ Pour 2014,à part le Maire,seul Monsieur Bernard Hilliet s’est déclaré. Je ne le connais pas mais sa décision ne m’étonne pas. C’est le digne fils de l’altruiste Georges Hilliet fondateur de la conserverie la Belle-Iloise. Les vieilles familles Quiberonnaises savent sûrement de quoi je parle. Je salue son engagement et souhaite bon courage à sa Famille.

Si j’ai le courage,je vous ferai part de mes impressions et établirai le constat de ma visite de Port Maria ( haut lieu de l’essor quiberonnais au siècle dernier ), de la pointe de Conguel et de la partie Ouest de la presqu’île.

En 2014, e voterai pour la première fois à Quiberon. Mes 29 années d’expatrié m’avaient fait oublier l’importance de l’avenir de ma ville natale !
En 2015, rebelote pour cette fois 2 conseillers territoriaux ( parité exige ). Si ça continue, ils y aura plus d’élus que de gens à se déplacer pour voter.Il faut espérer que les impôts n’augmentent pas.
Ça va bouger dans le marigot pour se partager le gâteau.Malheur aux plus faibles.

En résumé,j’ai passé 45 heures sur la presqu’île et je n’ai plus la certitude d’y poser mes valises dans 7 ans . Ma compagne aurait-elle raison ?. Pour elle, il n’y a qu’Hoëdic .L’île aux gens vrais selon son expression.

En tous les cas,merci Patrick de m’accueillir sur ton site, continue à nous informer et à nous instruire. Fais attention à toi et n’attrape pas un ulcère.
Je remercie également Fran, Monsieur Dappelo, le homard déchainé et tous les intervenants sur les 4 Sites. Vous tissez tous un lien essentiel avec les amoureux de la presqu’île disséminés en France et dans le Monde.

Bon vent à tous


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1272 / 195224

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Faits et arguments   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.15 + AHUNTSIC

Creative Commons License