@Quiberon
De la Démocratie en Quiberon.

Quiberon 2014 : Voeux de campagne électorale.

LETTRE A TOUS LES CANDIDATS
samedi 1er février 2014 par jc-leguennec

LETTRE A TOUS LES CANDIDATS

La Démocratie à la façon quiberonnaise

Le 31/01/2014, nous fûmes nombreux à répondre à l’invitation de monsieur le maire JMB qui comme chaque année clôturait la cérémonie des vœux des maires de la région : maintenant "interco AQTA". Quel nom charmant !...

Lorsque JMB nous signala l’absence de monsieur le Préfet et de monsieur le Sous-Préfet pour raison de proximité d’élections municipales, je pensai naïvement que le discours serait bref pour la même raison. Aussi en marchant -tel un crabe- je commençai à m’approcher subrepticement du buffet !

Hélas, lorsque j’entendis parler de Gaëtan le goéland -cousin de Jonathan - je sus que je devrais attendre un certain temps.

Le choix du volatile -celui qui défèque plus qu’il ne mange- prouve déjà l’esprit marin de notre maire !
Tout le monde sait que cette race d’oiseau, loin de fréquenter uniquement la mer et les rivages, se retrouve à Paris ou à Clermont-Ferrand en passant par Ploemel pour y faire les poubelles ou pour manger les vers sur les terrains de foot lorsqu’ils n’ont pas de pelouses synthétiques comme ici.

Quiberon,une station climatique puis balnéaire au glorieux passé aurait mérité mieux !
Que pensez-vous d’un albatros, remonté des 40èmes rugissants ou des 50èmes hurlants plutôt que d’un goéland « Ceausescusien » ?

Notre maire venu de la « Grande Terre » aurait ainsi rendu hommage à nos glorieux « Cap-Horniers » et encouragé nos jeunes à aller voir plus loin pour chercher du travail, un logement et à nous revenir avec des idées nouvelles.

Toujours est-il qu’hier soir, notre maire a franchi plusieurs fois la ligne jaune de la loi qui régit les élections. Loi qui impose aux candidats à partir du 1er septembre 2013 des règles strictes de retenue. . Si le maire -candidat lui-même- ne l’applique pas, où allons-nous et où est la démocratie si durement gagnée ?

Vous me direz que monsieur Belz, vis à vis de la loi en général, est très souvent « boarder-line ». Je suis certain que vous avez tous des exemples que vous ne manquerez pas de dévoiler avant le 23/03/2014. Pour le moment, le lourd est au fond de mon sac !

Le 31/01/2014 nous avons, à mon avis, assisté à une réunion publique électorale illégale. Un gros bémol toutefois nous n’avons pas eu le droit de poser des questions qui fâchent et nous sommes donc restés sans réponse à de multiples interrogations.

Messieurs - Gontard, Hilliet, Le Roy- vous devez d’ores et déjà demander à monsieur Belz, maire et donc garant de la loi, de considérer cette soirée comme réunion électorale. Comme vous, à l’exception de monsieur Le Roy, il a bénéficié gratuitement le 31/01/2014 de la salle. S’il doit en faire une autre, il devra s’acquitter lui aussi des 1.000 € prévus. N’est-ce pas lui qui a imposé cette règle du jeu ?

Nous, citoyens, nous estimant bernés nous demandons au maire de régler les frais du buffet servi à la suite du discours. Il est hors de question que nos impôts servent à payer un monologue !!

Messieurs Gontard et Hilliet, n’avez-vous pas l’impression d’avoir joué « petits bras » lors de vos pots offerts après vos réunions publiques où nous avons pu continuer à échanger démocratiquement.
Quant à vous monsieur Le Roy, un buffet du type « Gontard-Hilliet » nous suffira largement pour continuer à échanger nos point de vue.

Revenons à la soirée du 31/01/2014 :

1/ Monsieur Belz nous fit un vrai mélange entre les réalisations effectuées et celles à venir pour la plupart non étudiées en commissions et par conséquent non votées en conseil et au budget incertain ? Encore un manque d’esprit démocratique !!
2/ Très optimiste, il nous a encouragé à voir la vie en rose et à nous méfier des médias hypernégatifs. On se demande s’il s’est déjà colleté au monde du travail.
Que pensent de tout ça les travailleurs pauvres, les chômeurs et les jeunes sans emploi et sans logement sur la presqu’île ?
On croit rêver !
3/ Pour défendre ses réalisations Verdun-Hoche-Brétinio, il en vint à critiquer les « WC en or » de feu le jardin public. N’est-ce pas lui qui fit voter leur construction pour la modique somme de 300.000 Francs qui se transforma en 2.200.000 Francs ?
4/ Concernant les emprunts toxiques longtemps passés sous silence jusqu’à ce que la « Cour régionale des comptes » ne les pointe du doigt. Il est faux de dire que la situation est maîtrisée puisque le taux est négocié chaque année et dépend du bon vouloir de la banque.
Le taux actuel est de 6,5% l’an. Il grève le budget de la criée et du port de pêche de Port-Maria puisqu’on leur a attribué une partie de cet emprunt pourri jusqu’en 2042 !
Quand on pense que monsieur Belz nous a dit s’occuper de la pêche. Nos amis pêcheurs apprécieront !!

Voici quelques exemples de ce qui fut dit au cours de cette mémorable soirée, vous pourrez certainement en rajouter.
Que monsieur Belz se rassure, nous voyons clair et nous n’avons pas besoin de lunettes comme il l’a suggéré.

En conclusion :

Le 31/01/2014 nous avons assisté à une parodie de démocratie ou la loi fut bafouée à plusieurs reprises.

J’attends avec impatience les comptes-rendus de nos excellents journaux locaux.
Cette cérémonie des vœux fut une réunion publique électorale et doit être dénoncée et attaquée comme telle par les leaders des 3 listes. Ne pas entreprendre une action commune de leur part serait considéré comme un signe de faiblesse et nous,nous avons besoin de gens forts pour rendre à Quiberon sa fierté.

Je pense qu’à l’avenir, nous citoyens, nous devrons ouvrir l’oeil et nous impliquer un peu plus.

Rayon de soleil de la soirée, Gaëtan a ignoré superbement Port-Haliguen. Il n’a donc pas rajouté ses fientes aux 150.000 M3 de vase généreusement accumulés par l’ex-SAGEMOR.

Y-aurait de l’eau dans le gaz ?
Aurions-nous raison et y-aurait-il « Bourbouille dans la Gleure »- un petit coucou à nos vieux amis pêcheurs de sardine par un gars de Quiberon- ?

Concernant PH, je n’ai pas manqué d’en parler vertement à notre député. Je lui ai demandé de transmettre mes doléances à monsieur Goulard – président du conseil général et accessoirement directeur de la « SPL Cie des ports du 56 ». Je n’ai pas eu le temps de lui parler de la Cie des Iles.
On en reparlera entre nous !!!

Merci de m’avoir lu

Le Guennec J.C-H


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 642 / 195224

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Démocratie locale chez les oligarques...   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.15 + AHUNTSIC

Creative Commons License