@Quiberon
"Metropolis"

Quiberon, Port Haliguen : avions nous échappé au pire ?

Un délire d’aménageur...
jeudi 13 février 2014 par Patrick LUCO

En ces jours sombres et pluvieux, assis au coin de l’âtre, sous la surveillance du chat, et relisant d’anciens compte-rendus du Conseil municipal relatifs à Port Haliguen, rédigés d’une main de maître par Mademoiselle Henry, je suis tombé par hasard sur un feuillet qui suggérait un projet de zone d’aménagement concerté (ZAC) à proximité du vieux port.

Ce n’était pas très clair d’autant plus que l’autre projet de ZAC prévue à l’emplacement du chantier Faou, était bien plus explicite. En effet en ces temps là, le souhait, en voie de réalisation de notre municipalité de l’époque, qui était alors composée de Quiberonnais, était de développer notre patrimoine au profit des Quiberonnais, de donner du travail aux jeunes Quiberonnais à venir et non pas de le brader, ou de le gaspiller comme c’est le cas aujourd’hui. Mais comme dirait Kipling, ceci est une autre histoire.

Ayant la chance d’avoir la possibilité d’obtenir des explications précises sur ce projet sibyllin, j’ai posé quelques (bonnes !) questions. Et par conséquent, j’ai reçu des bonnes réponses sur un projet maintenant oublié : "Metropolis"...

Qui s’en souvient ?

Théoriquement, on devrait retrouver le projet "Metropolis" dans les archives quiberonnaises... Mais, m’a-t-on dit lors de conversations avec un membre éminent de la communauté maritime locale il faut prendre langue longtemps auparavant, écrire la question avec précision et onctuosité, demander audience, montrer patte blanche, aller à Canossa, grimper à genoux la Scala sancta pour faire chou blanc à la fin... Bref une perte de temps certaine ! Autant chercher une aiguille rouillée dans une meule de foin. Donc je me suis rabattu ailleurs...

Et par chance, j’ai retrouvé dans des archives un petit document publié en 1968 qui fait état du projet "Metropolis"...

Non ! Rassurez-vous, le projet "Metropolis" n’est pas le projet d’aménagement du centre ville, ce que les Quiberonnais qui restent encore nomment "le Bourg" ! Ce n’est pas non plus le futur Palais du Peuple, gigantesque monument néo-stalinien aménagé par un quelconque "Génie... des Carpathes (ne pas confondre avec le "Parco" où la légende plaçait jadis un budgul malfaisant). Palais construit dans le prolongement de l’agora minérale des Quatre-vents qui remplace, un parc fleuri et ombragé surveillé par Hoche et qui jouxte l’ancien cimetière des Bretinio.

Alors de quoi s’agit-il ?

Tout simplement, il s’agissait de raser purement et simplement la partie Sud-Est de port Haliguen ! Cela de l’ancienne colonie de vacances de Pontivy , jusqu’au "Beau Bar" pour construire un gigantesque immeuble dont la hauteur variait de 19 à 45 mètres. Tout cela au bord de portrigo (sic dans le texte !). Remarquons que 56 ans plus tard cet aménagement aurait été en harmonie avec le magnifique édicule réalisé par notre si géniale municipalité il y a 3 ans... Enrichissant ainsi le patrimoine local.

Ce bâtiment aurait pu abriter 750 personnes dans des appartements de grand luxe, un peu comme ceux que l’on connait à Monaco. Un grand parc de stationnement aurait été construit sous l’immeuble en sous-sol, et en étage dans la tour !
Au sommet de la tour de 45 mètres une douzaine d’étages auraient abrité des appartements en duplex et au sommet un phare aurait été aménagé.
Autour, de ce bâtiment des jardins privés réservés aux résidents auraient été aménagés... Cet ensemble immobilier aurait harmonieusement complété les ouvrages de la marina alors en cours de réalisation...

Ouf ! Ce projet délirant n’a pas vu le jour !... Cela avait déclenché à l’époque un tollé au Conseil, et le maire de l’époque, M. Golvan, qui avait passé son enfance à Port Haliguen, s’était chargé de pousser au large ce délire d’aménageur...

Qu’est donc devenu le document initial ? Théoriquement, il devrait se trouver dans les archives de la Mairie... Il comportait des épures. Un peu comme celles présentées au palais des congrès pour nous vendre d’une manière concertée le projet de "Verdun-Hoche-Bretinio" après en avoir décidé sa réalisation. Il serait très intéressant également de savoir qui pouvait être le promoteur d’un tel projet. Et également qui était "derrière" tout ce délire qui, s’il avait été réalisé, aurait été, n’en doutons pas, le précurseur d’une longue chaine d’immeubles jusqu’à Conguel... C’était l’esprit du projet....

Il fallait une personnalité comme M. Victor Golvan pour déborder un tel projet !
Eh oui ! En ces temps là nous avions un leader, et Quiberon avait un leadership !...


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 286 / 191423

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Démocratie locale chez les oligarques...   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.15 + AHUNTSIC

Creative Commons License