@Quiberon
Pour qui voter ?

Quiberon : Election d’un nouveau conseil municipal !

C’est l’occasion ! (ou jamais !)
vendredi 21 mars 2014 par Patrick LUCO

Dimanche j’irai voter comme beaucoup d’autres Quiberonnais.
Cela fait 6 ans que j’attends cela.
Certes je ne vais pas voter parce que je crains de ne plus avoir mon paquet de café gratuit ou mon paquet de bonbons...

Je vais voter pour des raisons très objectives..

Cela fait sept ans maintenant que j’ai ouvert ce blog dans lequel je publie des articles sur Quiberon car je suis très sensible à l’Héritage laissé par les Anciens et sans lequel je ne serais qu’une sorte d’apatride sans racines et sans grand avenir comme tant de nos contemporains qui fuient des pays tombés en déréliction ou des régions hantées par des politiques dépravés.

J’irai voter car :

je ne supporte plus les mensonges, les trucages, les combines, l’incompétence de ceux qui sont en place...

J’avais fait confiance : j’ai ai eu tort....

Ma famille avait fait confiance : elle a été flouée !.. En plus cela nous a coûté très très cher à Kermorvan...

Je souffre de voir la disparition du leadership de Quiberon au profit d’autres qui ont su se servir de notre excellente réputation maritime pour construire des empires...

Je n’accepte pas non plus de découvrir que l’héritage de nos Anciens ne sera plus qu’une montagne de dettes consécutives à la contraction de contrats irréfléchis auprès d’un organisme de crédit. Nos successeurs risquant de se retrouver écrasés d’impôts...

Je ne supporte pas non plus de découvrir des ventes de biens communaux à des prix anormalement bas pour couvrir des dépenses délirantes et somptuaires telles que des pelouses en plastique ou des places inhospitalières, tristes et moches

Je n’accepte pas la destruction des paysages,. Ou de voir des plages dégradées comme à Porrigo, ou encore le Fort neuf tombé en ruines, ou encore...

J’ai de gros doutes sur l’avenir de notre côte. Ce vieux paysage maritime qui s’enlaidit d’années en années à coup de rotovators, de tractopelles ou de débris déversés n’importe comment. Patrimoine naturel ravagé d’où ne s’envolent même plus les alouettes au printemps...

Je trouve inacceptable de délaisser Port Haliguen au profit d’un organisme qui se goberge à nos dépends, qui se moque de nous et qui en plus trouve le moyen de ne pas nous accepter voire de nous chasser de notre territoire. Organisme que des Quiberonnais avaient créé jadis et dans lequel nous n’avons même plus de représentants. Organisme qui bientôt va lui aussi se lancer dans des travaux pharaoniques qui n’iront pas jusqu’au bout, comblant une plage avec des vases, et peut être encore plus loin... Un vrai marché de dupes.

Je trouve aussi inacceptable de voir une cité que j’ai connue animée, travailleuse, bruissante, joyeuse de ses enfants se transformer en gigantesque maison de retraite où tout est peu à peu interdit sous le poids d’interdictions diverses : c’est devenu le règne du garde-champêtre à contredanses tandis que la drogue et l’alcool pourrissent les rares jeunes qui restent...

Il est inacceptable de voir transformer peu à peu nos ports en parkings à bateaux d’étrangers tandis que la population maritime n’arrive même plus à se loger sur place.

Maintenant je dis que ça suffit !

La nouvelle loi qui régit ces élections municipales ne nous permet plus de choisir ceux à qui on voudrait remettre les clefs de la cité. Cette loi organise la confection de mille-feuilles indigestes. on va devoir choisir dans des listes à composition bloquée. Loi qui démontre la malfaisance de certains partis politiques.

Là nous allons avoir à choisir. Personnellement je vais éviter de voter pour une liste menée par un émule de l’ancien député du Morbihan, l’ineffable Job Le Pevedic de Ploemel qui disait à notre ancien maire Victor Golvan : "Victor ! Si tu veux être le maître, prends les plus c..s. et tu seras le maître... " Le marasme, la déliquescence, la perte de leadership, , ca suffit comme cela !...

Je ne voterai pas non plus pour une autre liste menée par un nouveau venu qui a fédéré autour de lui des personnes très peu au fait des réalités quiberonnaises. Le gardien du Bego a encore fait des siennes !...

Mais , ce qui est certain c’est que j’aurai du mal à choisir entre deux compétences. Deux enfants de Quiberon, l’un qui a réussi à promouvoir un certain savoir-faire et la compétence de nos pêcheurs, et l’autre dans un domaine très différent qui a su faire rayonner la littérature française, ce qui n’est pas rien à mes yeux. Les deux ayant une connaissance très fine de Quiberon et de ses habitants.

Nous irons certainement à un deuxième tour, et je trouverais fort dommageable pour notre avenir de ne pas voir confier nos intérêts à deux personnalités locales attachantes et à la réputation certaine, enfants du pays, et qui aiment les gens du cru.
Alors Dimanche, sus aux urnes....


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1195 / 195248

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Démocratie locale chez les oligarques...   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.15 + AHUNTSIC

Creative Commons License