@Quiberon
Les élections ont rebattu les cartes...

Quiberon 2014 : Et si on reparlait un peu de Port Haliguen ?

jeudi 24 avril 2014 par jc-leguennec

Voilà bientôt un mois que les élections municipales ont apporté leurs lots de surprises et qu’elles ont ainsi confirmé la lassitude des électeurs vis à vis d’une équipe municipale usée jusqu’à la corde et très peu à l’écoute de ses concitoyens.

Cependant, pour beaucoup de Quiberonnais, la plus grosse surprise fut la défaite de monsieur Yves Normand à la Trinité/mer.

Après enquête auprès d’amis Trinitains ( voileux ou pas ) nous apprîmes que la victoire au premier tour de monsieur Jean-François Guezet ne fut finalement pas une surprise. Un manque d’écoute et surtout d’informations de la part de l’ancienne équipe trinitaine entraîna sa perte. Rien que pour le « maritime » - le projet de la salle flottante et les rapports de plus en plus ombrageux des Trinitains avec la « SPL des Ports du Morbihan » (Hé oui !.. là-bas aussi !)- les voix en principe acquises se portèrent vers la liste de monsieur Guezet. Ce dernier, dans le Ouest-France du 15 avril 2014, déclarait qu’il souhaitait l’embellissement de la façade maritime de sa ville dans le respect de l’identité et de l’authenticité de la Trinité. Une des ses sources d’inspiration étant le port de Sauzon (sic).

Pour info, je signale à monsieur Guezet que Sauzon avait quitté le « syndicat mixte des ports du Morbihan » le 21 juillet 1998 en même temps que les communes de Billiers et de Larmor-plage sûrement en application de la loi de décentralisation de 1983. Mes dires sont vérifiables dans un courrier officiel du 8 avril 2005 du préfet au président du « syndicat mixte des ports du Morbihan » dans lequel nous trouvons l’arrêté n° 05-15 relatif à la modification des statuts du dit syndicat mixte.

Nous sommes en droit de nous demander où en serait le port de Sauzon s’il était resté entre les mains de ce délégataire de service public : j’ai nommé la SAGEMOR tristement célèbre à Quiberon !

Dans le Télégramme du 19/2/2014 nous apprenons qu’à Sauzon au cours du conseil municipal du lundi soir présidé par madame Myriam Naudin, qu’avait été décidé le désenvasage de Pen Prat et qu’un appel d’œuvre allait être lancé pour évacuer un volume de 2.000 M3 de vases. Il serait intéressant de savoir combien de campagnes de dragage ont eu lieu depuis 1998 ?

Quiberon n’aurait-il pas pu en 1998 suivre les trois communes citées ci-dessus ?
Surtout lorsque l’on sait par le Ouest-France du lundi 9 novembre 1998 à la page « Quiberon » que « l’inquiétude demeure sur l’avenir du vieux Port-Haliguen ».
Dans l’article, nous apprenons qu’une réunion fut provoquée en mairie le vendredi 6 novembre à l’occasion de l’AG de l’association de défense du Vieux Port-Haliguen. A cette AG participaient monsieur J.M Belz et la plupart des adjoints. Pour l’histoire, en septembre de la même année, les élus apprirent à l’association les propositions de la SAGEMOR : à savoir le projet d’un bassin à flot et une redevance de 30% pour les usagers.
Pour les convaincre, la SAGEMOR les invitèrent à rencontrer les élus de Piriac/mer où de telles installations existaient déjà (sic). Bis répétita puisque la même visite nous fut proposée en octobre 2012. A croire que la recette Piriac soit la seule !

A l’AG du 6/11/1998 le bureau signala avoir le sentiment que leurs élus acceptaient cet état de fait (bassin à flot) et qu’il n’était plus question que Quiberon reprenne la sous-concession du vieux-port comme le maire l’avait annoncé lors du conseil de juin.
La réponse de JMB fut celle-ci : « nous avons demandé la concession du vieux-port au conseil général. Cela nous a été refusé. Mais quand à se désengager certainement pas (sic). En fait, ce monsieur n’a rien fait car il n’avait pas l’intention de faire quoi que ce fût pour des raisons politiciennes ! Le maritime , les marins et le patrimoine maritime quiberonnais n’étant pas sa tasse de thé. Voilà pourquoi, nous Quiberonnais, nous avons vu notre port partir ce que voulaient surtout éviter ses prédecesseurs : perdre tout contrôle sur ce port..

Amis lecteurs nous en étions là en novembre 1998, c’est à dire à mi-mandat de monsieur Belz. Je parle évidemment du premier mandat. Vous pouvez juger !

Depuis 1989, le syndicat mixte des ports a trouvé un ventre mou (la municipalité de Quiberon de l’époque) et ne s’est sûrement pas gênée pour abuser des habitants de Quiberon par ailleurs étrangement indifférents à ce qui se tramait à Port-Haliguen.

Vous pensez bien qu’ayant toujours baissé le pantalon nous n’allions pas exiger et obtenir « la tenue des fonds par dragages ». C’est ainsi que malgré les protestations de quelques Quiberonnais - parfois traités d’emmerdeurs par leurs élus -le port ne fut jamais dragué et que nous nous retrouvions dans une situation épouvantable. Un port devenant peu à peu infréquentable par perte des fonds.

Hormis les quelques frais « d’embellissement » - promenade entre vieux port et PH2, appelée d’ailleurs à disparaître si le projet fou de comblement de la petite plage allait à son terme pour uniquement évacuer des vases encombrantes à moindre frais- qu’avons-nous obtenu ? Certainement pas de la considération ! Et encore, par charité, je n’évoque pas les quelques pots de géraniums disposés par-çi ou par-là pour faire croire à un intérêt municipal. Bon cela, c’est maintenant du passé ! Pour ne pas dire « du passif » !

Ci-dessus nous avons parlé « tenue des fonds » et donc du désenvasement indispensable et urgent.

Il est parfaitement scandaleux et je dirais même criminel de n’avoir jamais rien fait à PH pendant 45 ans. Alors que cela faisait partie explicitement des stipulations de l’arrêté d’exploitation initia de 1971, revu et corrigé par la suite.
Une action en justice s’imposerait. En effet les stipulations des arrêtés d’exploitation relatifs au port n’ont jamais été respectés. Je pense qu’une société privée n’y aurait pas échappé. Là nous touchons au plat de lentilles et peut-être à une baronnie promise mais jamais acquise car devant quand même passer par une élection. Nous connaissons la suite....

Le dragage du port de la Trinité pas assez étudié, mal exécuté (je suis gentil), et non surveillé dans son exécution, entraîna à l’approche d’élections cantonales ou départementales une décision inique et sans appel du préfet interdisant tous rejets en mer. Tout cela pour éviter des ennuis politiques de la part des écolos ! Et aussi -disons-le- pour ne pas subir de frein dans l’avancement de carrière en cas d’agitation écolo ! En effet, le Bien public passant après les bienfaits d’une carrière agréable et sans histoires, il convient de ne pas obérer l’avenir !... Le vent politique tourne si vite !

Maintenant se pose le problème de PH, du Crouesty ( payé en partie par Quiberon), d’Etel mais aussi des 22.000.000 M3 de vase à l’embouchure de la Vilaine. Ces derniers sont d’autant plus « dangereux » qu’ils sont -eux- livrés aux courants et conditions météorologiques !

Revenons à Port-Haliguen :

Le résultat des élections municipales devait être apparemment particulièrement attendu par le président et les 15 administrateurs de la jeune « SPL ports du Morbihan ». Le plat de lentilles, tenu au chaud dans une gamelle quelconque, ne suffirait sûrement pas à appâter monsieur Bernard Hilliet en cas de victoire. Au printemps 2013 n’avait-il pas refusé de reconnaître la fameuse SPL en donnant des arguments dignes d’un ancien chef d’entreprise ?

Heureusement pour nous, le verdict en tombant nous donnait l’espoir de récupérer plus facilement PH et surtout de connaître toute la vérité concernant l’avènement trop hâtif de cette SPL.

Je tiens à rassurer son président et lui confirme qu’en cas de victoire de JMB nous aurions été encore plus incisifs. La suite de cet article vous en rapportera la preuve.

Le recours de JMB ( coutumier du fait, cf. cantonales ) ne semble pas laisser beaucoup d’espoir aux dirigeants puisque dans la presse maintenant libérée -semble-t-il !- l’on voit régulièrement le directeur du port sur les photos le plus près possible des nouveaux élus. Enfantillage qui ne trompe personne. Enfin, remercions-le quand même pour la visite du phare de Port-Haliguen (le notre quoi !) à l’occasion des vacances de printemps. Sauf miracle, les visiteurs ne sauront jamais comment cela marche puisqu’il manque la lentille de Fresnel et l’ensemble du mécanisme. Les vieux marins ayant connu les « liberty-ships » diront que tout cela est dans le « magasin 17 » . Pour ma part je pencherais plutôt pour une chaumière !

L’intention est bonne car le phare de Port-Maria n’est plus visitable depuis le non-remplacement de Louis notre regretté Ouessantin. Cet édifice est maintenant un centre de repos pour une certaine association de gens stressés : pauvre France !!

Au cours de la dernière campagne électorale, les adversaires de BH se plaisaient à nous démontrer qu’une commune ne se dirigeait pas comme une entreprise.
Certes ! Mais nos « politiques » en général et nos conseillers généraux en particulier nous apportent-ils la preuve de leurs compétences ?

Seraient-ils capable de gérer tout seul une simple coopérative scolaire ?

A Port-Haliguen par exemple : « l’entreprise port de plaisance » est-elle si bien gérée que cela et les Quiberonnais y trouvent-ils leur compte ?

Je réponds NON aux 2 questions.

Ces messieurs savent-ils que depuis l’antiquité les infrastructures portuaires sont des pièges à vases et à sédiments et qu’il convient d’entretenir les fonds après sondage. Bien évidemment cela coûte cher mais tout bon commerçant doit savoir qu’il ne faut pas confondre recette et bénéfice !
Aux Quiberonnais qui se désintéresseraient des choses de la mer je les invite à se renseigner. Dans ce blog vous trouverez de quoi vous satisfaire et je remercie encore une fois Patrick Luco.

Evidemment, les Quiberonnais ne trouvent pas leur compte et ne voient pas la couleur d’un Euro.
Mais alors ??? Où est donc passé l’argent ? Et particulièrement la provision obligatoire relative à l’entretien de l’infrastructure ?

Ne faisant guère confiance aux « politiques » (de tous bords), j’ai cherché à comprendre la différence entre une SEM et une SPL ( inventée et votée vite fait bien fait par le parlement en 2010)
Pour aujourd’hui, je ne vous citerai qu’un avantage.
Pour cela, je vous donne une explication tirée d’un extrait du conseil municipal d’une ville qui a su garder son port de plaisance :
« Le risque de ne pas transformer la SAEM en SPL était que nous aurions été obligés d’ouvrir une forme de délégation de service public et le fait que des sociétés privées se portent candidates pour gérer le port de plaisance est évident. La seule solution qui s’offrait à nous était de transformer la SAEM en SPL. Ainsi, nous assumons clairement le choix de vouloir garder la maîtrise publique du développement du Tourisme (sic)
Dans le Morbihan, nous savons tous qu’une délégation de service public est renouvelable tous les 5 ou 6 ans : par exemple la desserte des îles où seule la compagnie Véolia a répondu à l’appel d’offres !!
Toujours dans le Morbihan, nous savons que la SAGEMOR a perdu le château de Suscinio au profit de la SAUR. Vous pensez bien que cette perte cruelle n’est pas étrangère à la création de la « SPL ports du Morbihan » ! Pour mémoire, la renaissance de ce château des Ducs est due aux redevances Sagemor... On tourne en rond ! En deshabillant l’un pour habiller l’autre !...

Nous reviendrons un autre jour sur cette fameuse SPL et sur un calendrier pour nous inexistant.
Toutefois, je tiens à rappeler que le port de Port-Haliguen en vertu des lois de décentralisation de 1983 (lois Deferre) et 2004 peut sur demande être repris par la ville de Quiberon : ce n’est qu’une question de volonté politique ! Volonté politique qui doit lourdement s’imposer... De plus, le non-entretien du port depuis des décennies serait à lui seul une raison suffisante pour vous le reprendre conformément au code des ports maritimes.

Il suffirait après cela de deux entités publiques pour créer une « SPL QUIBERON NAUTISME ». Vous voulez un exemple ? Je me fais un plaisir de vous le faire partager !

Havrais d’adoption pendant plus de 26 ans, je vous affirme qu’il existe une « SPL LE HAVRE NAUTISME »:Si vous tapez « SCET » sur votre moteur de recherche favori, vous trouverez cette dernière ainsi que notre chère « SPL ports du Morbihan » et notre notre non moins chère EADM. Quand vous saurez que la SCET est à 100% la propriété de la Caisse des Dépôts et Consignations vous vous poserez peut-être quelques questions ?

La « SPL LE HAVRE NAUTISME » est constituée par la Ville du Havre (66% des actions) et par la CODAH (34% des actions).
CODAH = Communauté de l’agglomération Havraise
Le conseil d’administration compte 9 membres : 6 pour la ville du Havre et 3 pour la CODAH

Quiberon ne fait-il pas partie de l’AQTA depuis le premier janvier 2014 ?
Plutôt que d’être mangé par la « SPL ports du Morbihan » et ses 15 conseillers généraux appelés à peut-être disparaître ne vaut-il pas mieux créer cette fameuse « SPL QUIBERON NAUTISME » où Quiberon garderait la main sur ses ports ?
N’y a-t-il pas un peu de plaisance à Port-Maria ?

Au fait, la Trinité et Port- Niscop ne font-ils pas partie de l’AQTA ?

Et si nous allions plus loin ?

Sur la façade Atlantique, sait-on que les trois ports de plaisance de la Rochelle sont sous régie municipale ?

J’ai cité deux ports exploités par leurs municipalités. Je tiens à signaler que les hauteurs d’eau sont conservées par des dragages annuels : ils rendent à la mer ce qu’elle leur a apporté et qu’ils n’ont pas eu le temps de polluer !

Quiberonnais et élus de l’AQTA je vous invite donc à consulter sur Internet le document pdf concernant le bilan annuel des dragages du port de plaisance du Havre 2011-2012. C’est un pavé de 92 pages rédigé par IDRA Environnement.

Vous noterez qu’entre 2005 et 2012, en 8 campagnes, il fut dragué 347.620 M3 soit une moyenne de 43.453 M3/an. L’environnement naturel de ce port est aussi important, que le nôtre.

Bien sûr cela coûte cher mais les deux ports cités ne sont pas en faillite, loin de là. Je dirais qu’ils sont exemplaires ! Et ils sont donc capables d’accueillir des unités conséquentes, ce qui n’est plus le cas de port Haliguen.

Qu’en pensez-vous, messieurs de la « SPL des ports du Morbihan » ? Rien ?

Plutôt que d’aller à Piriac/mer montez donc au Havre. Le restaurant des Régates y est excellent et la vue sur le port de plaisance magnifique.

Les échanges et les voyages apportent beaucoup et rendent modestes ! (et surtout donnent des idées !)
Tant que vous serez au Havre, allez donc visiter le port à flot Vauban : Certains l’appellent le port des Parisiens car il est à proximité immédiate de la gare SNCF.
A Quiberon, il existe aussi une gare pas très loin ; et aussi une ligne SNCF, qui reliée à Paris par TGV, pourrait redynamiser le « bon » tourisme et par conséquent les activités en tous genres.

Le monde bouge, le tourisme évolue et Port-Haliguen crève !!!

Pourquoi ? Parce qu’a contrario de vos prédécesseurs, les Victor Golvan, les Carbillet, les Desmas les Raymond Marcellin, les Christian Bonnet, vous n’avez su que « gérer » plutôt que construire ! En reussissant en plus à opposer les « uns » aux « autres ». Ce qui était impensable du temps de ces élus.

Ce que vous n’avez pas su, ou voulu faire, nous, nous sommes capables de l’accomplir en revenant aux buts poursuivis en 1967-1966 par les édiles quiberonnais , véritables initiateurs de ce programme.

Merci de m’avoir lu

Le Guennec J.C.H


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 876 / 195224

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Faits et arguments   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.15 + AHUNTSIC

Creative Commons License