@Quiberon
La Chambre régionale des comptes s’intéresse à la desserte des îles...

De Quiberon à Belle-Isle (et autres lieux !)...

Bizarreries générales ? (encore ?)
dimanche 28 septembre 2014 par jc-leguennec

Allons aujourd’hui à PORT-MARIA ! Mais pas pour pêcher la sardine !…

Volontairement, je ne m’intéresserai qu’à de la partie Commerce. C’est à dire aux liaisons maritimes des îles : à savoir Belle-Ile, Houat et Hoëdic baptisées dans le rapport de la Chambre régionale des comptes « Iles du large » tout comme Groix.

Depuis 2008, à la surprise quasi générale, le CONCEDANT – département du Morbihan avec à sa tête monsieur Joseph Kergueris et aux affaires nautiques monsieur Aimé Kergueris : deux cousins comme chacun le sait - issus du milieu maritime comme moi du monde paysan – a choisi un nouveau délégataire de service public.

La « Cie Morbihannaise de Navigation » qui est une vraie compagnie maritime avec de vrais armateurs fut mise sur la touche et remplacée par la « Compagnie Océane » qui est une pure émanation de la Transdev (Caisse des Dépôts et Consignations et Véolia : avec des participations variant au fil des années. On s’y perd d’ailleurs.
Pour les lecteurs ignorant tout du monde maritime, c’est le même tandem qui est aux manettes de la si célèbre SNCM à Marseille.

Le 1er Octobre 2011, irrité par le récent fiasco des élections sénatoriales ( le Morbihan faisait presque à lui seul basculer le Sénat à cause d’une guerre de petits chefs, la liste de gauche venait de remporter les 3 sièges à pourvoir dans le département !), je fis part de mon écœurement à monsieur François Goulard fraîchement élu (avril 2011) président du conseil général.
En fait, ce n’était qu’un prétexte car je tenais surtout à lui faire part de mes doutes concernant le nouvel exploitant de la desserte des îles du large. J’apprends aujourd’hui en lisant le rapport de la Chambre régionale des comptes, qu’il y avait 3 candidats en concurrence et que fin 2013 un contentieux relatif aux modalités d’attribution du contrat, engagé le 28 janvier 2008 par un candidat évincé, n’était pas encore jugé (sic).

On comprend pourquoi la Transdev se retrouve aujourd’hui seule candidate à sa succession !

J’eus une réponse - « bateau » mais polie datée du 27/10/2011- dans le genre « chante toujours beau merle » ou pour rester dans le domaine animal « qui te rend si hardi pour troubler mon breuvage ? ». Ou encore - toi le marin et moi l’ex secrétaire d’Etat aux transports et à la mer (2004-2005) - nous ne jouons pas dans la même vasière.

A vrai dire, j’avais complètement oublié qu’il avait occupé ce poste. Par contre je salue ici le courage de monsieur Jean-Yves Le Drian qui s’attaqua lui à la 1ère réforme portuaire en 1992. On peut ne pas avoir les mêmes idées politiques mais reconnaître ce qu’il y a de bien. Voilà qui est dit !!

Aujourd’hui, pratiquement 3 ans plus tard, le rapport de la CRDC semble malheureusement me donner raison. On a beau être « arriéré », on sent le vent venir !

Voyons un peu ce qu’il y a dans ce rapport :

En priorité, je tiens à signaler aux Quiberonnais et plus particulièrement aux habitants de Port-Maria que leur cadre de vie n’est pas près de s’améliorer de sitôt.
En effet, je cite :
Au chapitre 1.3.5- intitulé : Les engagements du délégant (le département)

L’article 12 de la DSP prévoyait que le délégant s’engageait, « en cours de contrat 2008/2014 à rénover à ses frais, la gare maritime de Quiberon », mise à disposition du délégataire. Ces investissements ne seront pas réalisés avant la fin du contrat. En effet, les travaux sont désormais programmés sur la période 2015/2018, le retard s’expliquant par des réponses à l’appel d’offres très supérieures aux estimations
Cela ne vous rappelle-t-il rien ? : 45 ans de non-entretien de Port-Haliguen dit « la pompe à fric ».
Ils doivent se dire qu’on peut nous coller 4, 5 ans ou sans doute plus d’attente à Port-Maria puisque les ventres semblent toujours aussi mous !
Pourquoi pas aux calendes Grecques ?

Retard profitable car dans l’avenir les futurs navires exigeront certainement des aménagements conséquents et que la plage « dite portuaire » risquera d’y passer comme celle de PH II si nous ne faisons rien dans les semaines à venir. Elle doit elle aussi entrer dans la concession de PM.
N’oublions pas qu’à Port-Maria, l’aire de stockage des matières dangereuses sur la côte sauvage a été rayée des cartes !
La CRDC souligne clairement l’inaptitude à transporter en même temps des passagers et des matières dangereuses sur les navires actuels. Il y a des économies à faire et alors vous pensez bien qu’au nom du service public nous ne ferons pas le poids.

Par contre, il est plus difficile à PH-port très majoritairement de plaisance- de parler de service public et donc de détruire une petite plage uniquement pour éponger 50.000 m3 de vase en laissant 80.000 ou 100.000 m3 dans les fonds. Il va falloir que l’Autorité se mouille !

Revenons au rapport de la CRDC :

Il nous dit que le nombre de passagers a diminué. C’est bizarre car les voitures ventouses encombrent de plus en plus les rues et places des villages environnants. Le nombre de passagers par voiture aurait-il diminué ? Ceci expliquerait Cela.
En 2008, il semble que les dés aient été pipés et qu’une évaluation incorrecte des dépenses et recettes soit la cause principal du déficit de la DPS assurant la desserte des îles du large. Si l’on rajoute une fréquentation en baisse régulière on peut comprendre- difficilement toutefois- le déficit de 5.816.983 € entre 2008 et 2012 (5 années pleines).

Dans une autre présentation, la CRDC semble recenser 750.000 habitants dans le 56 : la dette sur cette période serait de 7€75/ habitant. Dès sa naissance, en mai 2014 ma dernière petite fille était déjà dans le rouge, vous parlez d’une histoire !
Quelle sera la réaction d’un paysan centenaire qui n’a jamais vu la mer et encore moins Quiberon lorsqu’il apprendra la chose. Certainement qu’il nous parlera de Job Le Pévédic !

En toute honnêteté je dois dire que l’actionnaire du délégataire a reconstitué à 3 reprises les capitaux propres de la société pour couvrir les pertes d’exploitation de la délégation. Ces recapitalisations successives d’un montant cumulé de 5 M€ devaient être complétées par une nouvelle recapitalisation de 1,2 M€ prévue en 2013.

Quand on sait que l’un des actionnaires est la Caisse des Dépôts et Consignations on peut penser que tous les citoyens auront mis la main à la poche.
On ne nous dit jamais si avant 2008, le délégataire était lui aussi dans le rouge. Il serait intéressant de savoir pourquoi un des concurrents a déposé plainte à la suite du choix du nouveau délégataire.

D’où vient ce coulage ?

Il semblerait que le délégant soit peu curieux ou peut-être « absolument débordé »…

Au chapitre 1.3.3.1.1 il est écrit :
« Les comptes rendus annuels du délégataire ne sont pas datés. Ils sont habituellement produits après le délai légal fixé par l’article L. 1411-3 du CGCT, soit au-delà du 1er juin N+1 sans mise en œuvre des pénalités prévues »

Nous apprenons aussi que les tarifs gratuits représentent plus de 34.000 passages en 2012 (soit 2,5% des passages !) .
Dans le cadre du présent contrôle, les services du département ont indiqué qu’un certain nombre d’agents départementaux et de l’Etat bénéficient de cartes de passages libres qui leur sont attribuées pour l’exercice de leur fonction. Ils précisent que ces dispositions ne devraient plus concerner que les seuls agents du département à compter du 1er janvier 2014 et qu’un contrôle régulier de leurs détenteurs est réalisé.
Enfin, ils font valoir que des accords d’entreprise ont accordé la gratuité aux personnels en activité de l’entreprise délégataire, aux retraités ainsi qu’à leur famille.

Situation anormale et inéquitable de la part de fonctionnaires qui osent prôner –sans honte aucune- le principe d’égalité lors de réunions… En effet, en juillet dernier, nous avons bien entendu en réunion « le » fonctionnaire du département nous chanter sous tous les tons qu’il était là pour vérifier l’application de ce sacro-saint principe d’égalité devant des gens qui payent plein tarif portuaire alors qu’eux-mêmes ne payent que 1 alors que nous c’est 100 !.... Tout cela sous les yeux d’élus qui ne bronchent pas. Il va falloir aussi s’en souvenir lors des prochaines cantonales.

Dans ce cas de gratuité, on peut espérer que les agents départementaux au cours de la traversée se rendent utiles en faisant des sondages par exemple sur la qualité de service de la Cie en remplacement des 2 enquêtes de satisfaction (pendant la durée du contrat) prévues mais jamais produites par le délégataire. Le département n’en avait même pas connaissance !
Sans monter à bord d’un navire il y a déjà tant à dire sur la gare maritime. Il ne faut pas oublier que pour les passagers la gare appartient à la commune de Quiberon : quelle belle image !

Alors mon cher Bernard, là aussi, il va falloir pousser ton nez, et ne pas évacuer le problème comme ton prédécesseur !

Passons maintenant aux navires :

Le département met 6 navires à la disposition de l’exploitant lequel affrète (coque nue certainement) 3 navires dont le MELVAN. Navire autrement plus confortable que le DRAVANTEG- propriété du département- dit « 10 ans, 10 moteurs ». Je paye le homard à celui qui me prouvera qu’un jour il l’a vu dans ses lignes. Habituellement l’on dit dans la marine : « Plus il fumait, plus il torchait »
Ici, je dirais : « Plus il faisait du bruit, moins il torchait ».
Remarquez, c’est pas mal. L’entendant de loin, les infidèles ont le temps de mettre l’amant ou la maîtresse à la porte !

Il semblerait que « L’ile de Groix » livré le 21 mai 2008 et mis en service en juin 2008 ne soit pas adapté à la ligne Groix-Lorient. Ca la fout mal, le département aurait du s’informer chez les vrais Grecs qui eux ne commettent pas de telles erreurs dans la desserte de la myriade d’îles de la mer Egée : à chacun son métier !

En 3.2.2 la politique d’amortissement semble légère.
Ainsi « l’île de Groix » n’a-t-il commencé à être amorti qu’à compter de l’année 2011. Tout comme le « Bangor » mis en service en 2006 et commencé à être amorti en 2009.
Je cite la CRDC :
« Les amortissements ont pourtant un caractère obligatoire s’agissant de biens affectés à un service public à caractère industriel et commercial »
Il en est de même pour les travaux : 2 années de retard !

En conclusion :

Je remercie vivement la CRDC pour son travail et de diffuser ce genre de document à l’attention du citoyen.

La situation n’est guère brillante.

Les articles l. 5431-1 et suivants du code des transports sont formels : le Département est compétent en matière de « transports maritimes réguliers publics de personnes et de biens pour la desserte des îles »
On demande donc aux représentants du département d’assumer à plein leurs responsabilités- ils ont été élus pour cela en principe- et de mettre pour une fois les bonnes personnes à la bonne place.

Cela ne semble pas compliqué !

Cette compétence entraîne quand même des dépenses annuelles supportées par la collectivité s’élevant à 4.500.000 € soit 6€/habitant DGF du 56 !

Je viens de citer le code des transports. Les responsables désignés ci-dessus devront également apprendre le code des ports maritimes et en particulier les articles concernant leurs obligations d’entretenir les ouvrages portuaires.

Dans « Morbihan » il y a le mot MER. Qu’ils s’en souviennent et pas seulement le temps d’une probable et future campagne électorale du printemps 2015.
Nous avons hâte de connaître les programmes et les promesses des « duos-mixtes ».
Une chose est certaine, au soir du 2ème tour ils seront toujours 42 conseillers territoriaux avec chacun 2 ou 3 casquettes, voire plus !

Personnellement je voterai pour la plus belle quelle que soit sa couleur politique. Si elle ne se tait pas ce sera parfait dans ce monde de misogynes.

Merci de m’avoir lu

Le Guennec Jean-Claude

PS : Promis ! le prochain coup on revient à Port-Haliguen. Nous avons encore tant de choses à vous dire !


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 956 / 195224

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Démocratie locale chez les oligarques...   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.15 + AHUNTSIC

Creative Commons License