@Quiberon

Port Haliguen est-il Quiberonnais ?

mardi 17 février 2015 par jc-leguennec

Depuis quelques années, des Quiberonnais se battent pour préserver le patrimoine de la commune. Vaste sujet qui englobe les chapelles, les terrains communaux et bien évidemment les 2 ports.

Le patrimoine de Quiberon est convoité... Il est riche. Il rapporte gros, à d’autres qui se sont arrangés pour que cela soit.

Cela à cause de l’incompétence d’élus qui n’ont rien compris et rien vu venir pour certains , et pour d’autres pour un petit plat de lentilles. Pour d’autres ? On ne comprend pas bien, à moins que l’on ne comprenne que trop bien.!

Nous avons l’impression depuis 1989 que nous sommes les Congolais du "Tintin au Congo" du journal TINTIN.
Toutefois à l’inverse de l’illustre journal, le colonisateur ne se déplace même pas. Il est quitte de ramener quelques verroteries au maire de la ville que nous appellerons « Chef de la Tribu ». Il se contente de le convoquer à Vannes et cela se passe généralement sans témoin . Pourquoi prendre 2 ou 3 adjoints avec soi quand on a la science infuse ?

La mentalité Quiberonnaise a beaucoup changé.

Dans quelles vieilles familles parle-on encore du déplacement du curé Georges Le Lin (enterré à Quiberon) à Lorient en 1945 ?
Lui- non Quiberonnais- se rendit auprès du Général Allemand, commandant de la poche, pour le dissuader de ne pas mettre en batterie ses canons de 340 braqués sur la Presqu’île. Un seul ordre de ce dernier et la Presqu’île aurait été rasée et ses habitants massacrés...
Au fait, sa tombe est-elle fleurie par la municipalité le jour de la Toussaint comme le sont les tombes des élus ? -j’en doute !
Aujourd’hui on se contente de répondre à une convocation du président du Conseil Général qui est aussi PDG de la « Compagnie des ports du 56 ». Et tel Milou répondant au coup de sifflet, on y va.

Pourquoi voulez-vous qu’une telle personnalité se déplace en mairie ?

Aurait-il peur que l’édifice lui tombe dessus ou que quelques adjoints ou conseillers ne lui posent des questions très précises qui fâchent pour peu qu’ils aient étudié ou même survolé le dossier Port-Haliguen ?

Comme il est difficile de se faire entendre, nous avons préféré porter à la connaissance des Quiberonnais de tous poils quelques preuves indiscutables.

D’entrée, le document suivant suffirait à lui seul.

Suivront :

1/ La délibération concernant l’extension du port de plaisance. Séance du 11 juin 1969.
Il y est écrit que la ville de QUIBERON envisage de réaliser l’extension Nord du port de plaisance de PH et qu’elle assurera la responsabilité financière du projet !

Enfin, à l’époque nos élus savaient frapper aux bonnes portes pour obtenir des subventions. Le président du syndicat mixte leur fit confiance !
A l’alinéa 5 vous pouvez lire que le syndicat demandera à l’Etat la concession à charge d’endigage.
Ce fut en réalité Quiberon qui s’y colla comme nous le verrons plus loin !

2/ Deux comptes-rendus du Conseil Municipal : 11 263 : concession de 50 ans et 11264 : concession d’endigage.

3/ Réponse du Président du CG à la Cour des Comptes. Page 2 ce dernier reconnaît qu’il a subventionné (pas que lui heureusement pour nos impôts) la réalisation des travaux à PH

4/ Toujours en réponse à la Cour des Comptes : l’avenir du Syndicat Mixte et de la Sagemor

5/Compte-rendu du Conseil Municipal du 2/12/1972 N° 11.994 qui prouve encore une fois que nous avons payé !

Soit en Février 2015 : 5.548.827 € Inflation cumulée = 675,1 %

Voici quelques preuves qui vous permettront de vous faire une opinion.

Lors des consultations d’archives nous eûmes à rechercher les prénoms manquants car au moins 2 familles participèrent à des conseils municipaux. Ces 2 familles ayant des activités se rapportant à la mer il était important de ne pas commettre d’impairs.

Nous avons vu que le 2/12/1972 le Conseil Municipal vota un crédit pour en particulier bétonner le couronnement de la digue Nord. C’est à dire pour mettre la cerise sur le gâteau !

En 1973, l’enceinte portuaire telle que nous la connaissons aujourd’hui fut totalement achevée. Tout cela payé par les impôts des Quiberonnais et bien sûr par des subventions qu’il fallut aller chercher.

Nous parlons bien de subventions et non d ’avances. Terme employé par un président du CG qui tentait gauchement de se justifier auprès- une nouvelle fois- du rapporteur de la cour des comptes !

Lequel rapporteur s’étonnait à chaque fois qu’un port de plaisance ne soit pas communal !

Après 1973, dans un port neuf, nous vîmes arriver des pontons déclassés venant de la Trinité/mer.
Déjà là, nos anciens élus s’en rendirent compte et se méfièrent .
Il n’empêche que Quiberon continua à mettre la main à la poche. Ce sera l’occasion d’un nouvel article !

En conclusion, le port de Port Haliguen, village de la côte Est servit et sert toujours de « vache à lait » pour les autres ports, château et villages historiques de l’ex SAGEMOR. Sans compter des méandres bien plus tortueux. L’Etat n’est pas très curieux !....

Lors de la dernière - et première !- cérémonie des vœux du maire nous avons appris que les finances étaient à marée basse. Gaétan le Goeland - ce goinfre !- avait tout avalé !...
Ce ne sont pas les taxes de séjour appliquées aux camping-caristes qui regonfleront les caisses .
Tout ce qui nous appartient doit être récupéré et le plus rapidement possible.

Quand on annonce aimer éperdument Quiberon on fait tout pour récupérer ses bijoux.
Quelle belle preuve d’amour que de reprendre sous son aile un port transformé en « gagneuse » par des politiques !

Merci de m’avoir lu et à bientôt

Le Guennec Jean Claude. H


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 838 / 195224

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Démocratie locale chez les oligarques...   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.15 + AHUNTSIC

Creative Commons License