@Quiberon
Encore un bateau "ivre" ?

Le "Quiberon" a t il un "commandant" ?

Ou est-il devenu un simple "Jouet des flots" ?
mardi 8 septembre 2015 par Patrick LUCO

Dégage de là, que je m'y mette...

Il se passe des choses étranges avec cette nouvelle municipalité ! Elue l’an passé , avec 44 voix d’avance seulement, et pour laquelle moi comme d’autres avions pris parti mais pas au point d’être engagés pour demeurer libres ..
-  libres de penser et de réfléchir, contrairement aux membres du conseil qui ne discutent rien si ce n’est place de la Duchesse Anne dans une annexe…
-  d’agir au point de participer à la création d’une association de défense d’un des intérêts supérieurs de Quiberon mis à mal par une équipe de brokers qui brade un quartier de Quiberon sans demander l’avis des habitants…
-  libre de m’exprimer et donner mon avis, surtout si on ne me demande rien ! ;..
Surtout sur un sujet comme Port Haliguen…

C’est cela le véritable jeu de la Démocratie ! La démocratie contrairement à la république, qui n’est qu’un régime parmi d’autres, c’est la liberté de penser, d’émettre une opinion, d’agir dans le cadre des lois et du respect des règlements, et aussi de la « morale naturelle » et non pas de dire « amen ! » à tout, sans analyse ni réflexion, tout cela par « solidarité » politicienne, -pas la "solidarité de philosophie politique" ! Ce quiest très différent ! –, sur tout ce qui est en train de faire le malheur de notre « cher et vieux pays » ; Être citoyen c’est être libre dei donner son avis !.. Ne vous en déplaise m. les politiciens !

Je n’ai pas encore commenté l’attitude de cette équipe vis-à-vis de l’emprunt Dexia qui va nous coûter très cher à rembourser dans les décennies à venir, coût qui dans le contexte actuel est parfaitement scandaleux et inique. Ce qui le sera encore plus lorsqu’il faudra lever davantage d’impôts municipaux pour poursuivre un train de vie dispendieux…

Je ne commenterai pas plus la gabegie liée au rond point de la gendarmerie, où fut érigé par Héraud, -dont notre maire actuel fut l’adjoint à l’Économie et à l’Emploi et qui fit partie de la commission Pêche et Affaires Maritimes- et cela , à très grands frais , un monument à la gloire de la marée restée bloquée sur la marée basse ! Tout un symbole, puis sa destruction par l’équipe Belz et maintenant sa reconstruction. Tout cela c’est une gabegie éhontée de la part de personnages qui manifestement sont oublieux de la grande difficulté que peuvent avoir beaucoup de nos contemporains pour joindre les deux bouts.tellement ils sont écrasés par les impôts et les taxes.

Je ne commenterai pas non plus l’intéressant épisode de la construction d’une maison de santé. ni non plus l’esthétique stalinienne de la Place Hoche devenue vaste bistrot.

Je ne commenterai pas non plus - pour l’instant- la velléité de vendre l’actuel « Palais des Congrès », hardiment saboté dans son fonctionnement sous Héraud, me souvenant très bien d’un certain projet étudié de 1989 à 1992 et qui consistait à édifier un vaste projet immobilier au profit d’une major du BTP, et dans lequel un conseiller municipal de l’époque -curieux lui....- avait, découvert qu’il s’agissait non pas de créer seulement un soi-disant palais des congrès-casino, mais aussi et surtout 260 appartements destinés à la spéculation immobilière, ce qui aurait mis à mal beaucoup de petits propriétaires qui auraient été partiellement grugés par distorsion du marché, sans compter un enlaidissement général de la Grande page…

Je ne commenterai pas plus l’étrange affaire de tentative de préemption à nos frais d’un terrain privé à Conguel pour le compte de la SPL ports du Morbihan. Terrain qui était destiné à servir de champ d’épandage pour les vases (20000m3 ?) du port à proximité immédiate d’un lieu résidentiel.. Je ne commenterai pas non plus l’arrêt de la Cour qui condamne la municipalité à une amende de 3000 euros... que le contribuable quiberonnais paiera. Pas de commentaires au conseil non plus..
A ce propos, les journaux locaux se sont empressés de ne rien écrire ni commenter... Ils ne sont pas curieux les journalistes par ici...

Je ne commenterai pas non plus le projet d’agrandir la surface du Toul Prieu au détriment de privés du voisinage, en les expropriant au besoin pour y établir un vaste parking privé après y avoir étalé là aussi quelques dizaines de milliers de m3 de vases, cela en pleine ville toujours dans un quartier résidentiel. (au Stango)...

Par contre je m’interroge sur cette volonté cachée de procéder à un certain nombre de manœuvres en coulisse pour procéder à nos frais d’ opérations particulièrement crades au profit d’un organisme commercial mené par un politicien local...

Donc , depuis plusieurs mois, je suis resté muet, tout en observant ce qu’il se passe, tout en lisant et analysant tout ce que l’on a pu trouver dans les archives , aussi bien à Quiberon qu’à Vannes, tout en écoutant les avis et arguments des uns et des autres au sujet de Port Haliguen, dont l’avenir va échapper complètement aux Quiberonnais.

J’avais fait part d’ailleurs de mes découvertes et de mes impressions au candidat devenu le cacique actuel. Prenant le temps sur sa demande de lui expliquer en détail sur la banquette d’un célèbre bistrot, les tenants et aboutissants de la mainmise de la Sagemor sur le patrimoine quiberonnais. Ce qui lui fit dire par la suite publiquement qu’il s’engageait à reprendre ce qu’il nous appartenait puisque nous l’avions payé. Puis, le lendemain des élections, changement brutal de portage : il n’était plus question de rien. Ce qui fait qu’un samedi matin, sur le marché de Quiberon, j’accostais le cacique local pour lui en parler, mais ce dernier fort "courtoisement", au bout de quelques minutes, me tourna le dos me signifiant qu’en fait il n’en avait rien à faire… Je le remercie ici d’ailleurs car se comportant ainsi, il m’a ouvert les yeux sur sa réalité : Celle d’un personnage qui s’est servi d’un certain nombre de personnalités pour cocher une case dans un curriculum vitae.. Et qui vire casaque en oubliant ses promesses. Quel marché a-t-il été donc passé avec le président du conseil général président aussi de feu la SAGEMOR devenue - Oh miracle ! Une Société publique locale avec les mêmes à la direction ! Que s’est-il donc dit ou négocié au téléphone dès le lendemain de l’élection ?
Comme j’ai la mémoire très bonne, tout comme d’autres - je me souviens de beaucoup de choses- et étant natif du pays, je suis aussi au courant de beaucoup de choses. A la suite de cet affront, j’ai médité sur les raisons qui peuvent pousser d’aucuns à se dédire et à se déjuger... Je me rends compte que nous avons non seulement été trahis, floués, mais encore vendus…

Maintenant, la confiance est perdue et bien perdue : il n’y a rien à attendre de bon !

Un quartier entier de Quiberon cédé sans discussion aucune au sein du conseil municipal ;
Des aménagements pharaoniques dont les impacts n’ont même pas été discutés au sein du Conseil : personne au sein du conseil n’osant poser de questions, pas plus la majorité actuellement en place, que la soi disant opposition qui se contente de faire de la présence et qui ne fait rien ni ne dit rien. Et qui par conséquent consent…
C’est quoi un tel conseil ? C’est la fable de la Fontaine "Les Grenouilles qui demandent un roi" ...? Il n’y en a pas un qui ose défendre nos intérêts ? Mais à quoi servent- ils ?
En fait, nous avons là une simple chambre d’enregistrement de décisions délétères prises ailleurs, à Vannes (président du CG)ou à Auray (communauté de communes) pour des intérêts qui ne sont pas les nôtres. Nous on a le droit de la fermer et de payer ?… Et aussi subir le « ferme ta gueule, dégage de là que je m’y mette ? » Après avoir été pris en photo pour figurer sur un "mur des cons" ou dans un fichier de flicage quelque part ?

En effet de quoi s’agit- il. ?

C’est une société publique locale dite Compagnie de Ports et qui se nomme elle-même « La COMPAGNIE » comme dans un mauvais « thriller » paranoïaque américain ! « COMPANY » qui se permet de se substituer à une commune pour aménager et gérer ,à des fins de spéculation, un quartier d’une commune émanation parait-il des citoyens électeurs –des « locaux »-sans qu’aucun élu de cette même commune n’intervienne officiellement pour cadrer les velléités de politiciens d’ailleurs qui se permettent de mettre la main sur un partie du territoire de Quiberon : c’est grave ! Et c’est du jamais vu dans une démocratie locale..

C’est une scission de fait qui s’est préparée dans notre dos :Une partie importante et historique de Quiberon va être transformée en Principauté sans que personne dans notre municipalité actuelle ne dise rien ! ne défende rien ! ne discute rien ! C’est soit de l’incompétence dans les affaires de politique locale au sens propre, soit de la malfaisance vis-à-vis des intérêts quiberonnais et par conséquent de la population actuelle et future.
Céder ce port et son quartier avoisinant sans barguigner à un organisme qui pourra très bien le revendre par la suite à des tiers par exemple : que dirons- nous le jour où il faudra demander la permission à l’émir du Qatar pour entrer dans la principauté de Port Haliguen ?

Récemment, le préfet de région dans ses compétences environnementales, a fait parvenir un important document relatif aux différents impacts liés au réaménagement de port Haliguen. Ce document n’a même pas circulé au sein de la municipalité et encore moins discuté en Conseil ; on a connu d’autres époques où il y avait des hommes de caractère dans nos anciennes municipalités du temps des Golvan, Carbillet, Desmas, avec des personnages qui n’hésitaient pas à discuter, à contester, à s’opposer, voire à démissionner s’ils estimaient que l’intérêt public était mis en cause.
Dans ce document il est question des risques environnementaux et du danger constitué par l’impact prévisible de la circulation de 5000 camions chargés de vases et de matériaux à travers la ville avec les dégâts et les dangers correspondants. Le préfet attire l’attention du maire sur le problème à venir et ici il ne se passe rien si ce n’est de mettre ce document dans une bannette dans un coin ;...

Il est aussi parfaitement détestable de trouver dans son jardin , cela sans autorisation ni avertissement un géomètre qui « géométrise » en piétinant les plantations et les cultures en vue de futures expropriations au bénéfice de la COMPAGNIE.. Renseignements pris : personne n’était au courant dans cette mairie qui dans les faits ne maîtrise rien.

Personnellement je demande au maire de se ressaisir du problème, de se pencher sur les conséquences de la loi NOTre en ce qui concerne nos deux ports et s’il se sent pas capable d’agir dans le sens des intérêts de la commune, de passer la main à un autre…

pour Info, on vient de découvrir un document faisant partie de dossier de la concession Département/SPL établie pour 50 ans à compter du 1er Janvier 2015 jusqu’au 31/12/2064. La place du marché haebdomadaire de PH fait maintenant partie du "DOMAINE" mis à disposition.de la SPL "ports du Morbihan". Cela s’est sait dans notre dos sans délibération du Conseil municipal qui n’y a vu que du feu.. ; La marchande de fraises paiera maintenant son droit de place à la SPL et non pas à la commune !...
D’ailleurs une telle disposition est elle bien légale, n’y a t il pas un abus de droit qui fait que le maire na’ pas eu mandat par vote au conseil de céder une partie du territoire. Par qui a til été autorisé à procèder ainsi ? a t il agi "motu proprio" ? ou l’a t on un petit peu poussé ?


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 598 / 195224

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Démocratie locale chez les oligarques...   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.15 + AHUNTSIC

Creative Commons License