@Quiberon

Au Stango : un accident et du "foutage de gueule"...

vendredi 13 septembre 2013 par Patrick LUCO

A Quiberon , au Stango : Un tracteur, des dégâts, et du foutage de gueule !

Le tracteur municipal qui roulait beaucoup trop vite, et en surcharge (10 tonnes de terre) , monte sur un rond-point mal conçu. la remorque chavire et détruit tout en balayant murs, trottoir, barrière : 30 secondes auparavant, il y avait là deux dames qui causaient tranquillement... Décidément, on ne peut plus être tranquille à Quiberon...

Après, ce fut une inertie terrible et de la mauvaise volonté de la part de la mairie pour réparer les dégâts !
J’en ai été de ma poche, car pour réparer après il n’y avait plus personne !... Je pense que si je n’avais pas été "Quiberonnais", j’aurais eu droit aux excuses, et à réparation...

Ce carrefour est toujours aussi dangereux ! Il y a là un rond point très mal conçu qui rend toute manœuvre dangereuse... Et que dire des remorques qui portent des bateaux et qui peuvent déverser sur les riverains ? En plus chez certain, existe un désir inavoué de l’agrandir en prenant sur les propriétés adjacentes...
Dans cet "accident" (Eh oui, j’avais analysé cet accident comme si cela avait été pour une enquête technique aéronautique !), la seule action fut l’inaction, l’inertie et la mauvaise volonté d’un "responsable" technique avec en prime une sorte de menace...
Un philosophe disait : "Puissant avec les faibles, et faible avec les puissants !..."

Aller "à la mairie" ? Pour que faire ? J’y répugne ! J’ai l’impression d’y perdre mon temps… On fait "semblant" de s’intéresser à vous, ou à votre problème… Si on est reçu !

Tenez un un exemple ! :

il y a quelques années, un après-midi de janvier 2000 (le 13 !), une remorque de la Commune, chargée de 10 tonnes de terre, a chaviré dans le carrefour du stango à cause d’un rond-point mal conçu et donc très dangereux, et de l’enthousiasme d’un chauffeur inconscient et imprudent. Sans doute pressé et mal encadré, celui ci a engagé son attelage en dessous du rayon de giration de son tracteur. Les roues arrières sont montées sur le rond point, l’excès de vitesse aidant (il roulait très vite comme à chaque fois !), et surtout l’inertie et le dévers, la remorque a chaviré chez moi, écrasant tout, démolissant tout, détruisant tout ! Un désastre ! Quelques minutes auparavant, il y avait là, précisément, deux personnes, : ma mère et sa voisine.

Je travaillais à côté de Lorient à l’époque. Averti, je suis venu sur les lieux où un constat de gendarmerie était en cours. L’auteur du carnage attendait plus loin : il s’en fichait pas mal…. Il en rigolait avec les copains…

Aussitôt, un responsable des services techniques, est venu nous "enfumer" pour que je ne poursuive pas. Nous assurant -la main sur le cœur- que l’assurance de la municipalité allait prendre en charge la remise en état des biens...

JPEG - 173.1 ko

Etant donné les liens de confiance que j’avais à l’époque -à tort- je n’avais pas jugé bon sur l’instant de poursuivre. Pourtant j’aurais du ! Et maintenant, a posteriori, j’ai eu tort de faire confiance !

Plusieurs semaines après, rien n’avait bougé : La municipalité me demandant de voir cela avec "leur" assurance. L’assureur me disant de voir cela avec la mairie…. C’était le jeu du : "C’est pas moi ! C’est l’autre !…."

Après avoir identifié le point de blocage, et alors comme je comprenais qu’on tournait en rond, je suis monté au second étage de cette mairie où se trouvait "le responsable"…. Un fonctionnaire municipal incontournable, -un mandarin en quelque sorte !- qui, parait-il, était responsable de la voirie ! Espérant me décourager, "Sa Suffisance" m’a fait attendre 2 bonnes heures dans le couloir. Ce que j’ai fait volontiers pour voir jusqu’où pouvait aller l’outrecuidance d’un tel cacique ! De toute façon, comme il fallait bien qu’il sorte de son bureau (qui n’avait pas d’autre sortie ) pour aller à sa mangeoire, j’avais décidé de rester là, pour l’intercepter, rien que pour voir, puis observer, et réfléchir à ce que je voyais…. Vous savez la technique utilisée par l’ancien député de Quiberon, celui qui venait de Ploemel…

Effectivement ! c’était très intéressant ! Cela m’a d’ailleurs donné un tas d’idées !

Bref, entre deux portes, j’ai été très mal reçu par une "Excellence" que je dérangeais manifestement dans ses certitudes, ses préoccupations, et les nouvelles du journal local…

Le "considérable" personnage venait de se faire un admirateur ! Un de plus !

Trois mois après : le mur, les barrières, etc... n’étaient toujours pas réparés… Huit ans après, la route en comporte encore la trace ! Il a fallu que je prenne moi-même les dispositions pour le refaire le mur ! Cela m’a couté un max ! : 120 000 francs pour le mur, la remorque et le tracteur ont couté très cher ! Un tracteur de ce genre, c’était 1,1 mF, la remorque ? 250 000 F. C’est sans importance ! En effet, c’était le contribuable quiberonnais qui payait !. L’ensemble était tordu : des tourillons de 80 mm en acier trempé avaient cassé, des "oreilles" d’attelage en acier à haute résistance étaient déchirées par la torsion… Bref, bon pour la ferraille !

Le tracteur était lui aussi tordu ! Il a fallu le changer… Un mois de "bandit-manchot" gaspillé !… Rien que çà !

Une partie de la réparation n’a été remboursée -enfin !- que très longtemps après à contre-cœur ! J’en étais de ma poche…

Quelques mois après, lors d’une réunion tenue en mairie pour présenter le pavage envisagé au bourg et en rue de Verdun, le considérable personnage, sorte d’Excellence locale, a présenté au public ses travaux à venir ! Ce fut très intéressant ! : il montrait en bafouillant à l’auditoire un "lumilite" projeté à l’envers et inversé ! Et cela pendant un bon quart d’heure ! C’était très amusant : on ne savait pas si c’était une centrale nucléaire, un village bantou, ou un aérodrome américain ! Se rendant compte de son erreur devant les ricanements de l’auditoire, il l’a retourné et continué comme s’il ne s’était rien passé : nouveaux ricanements dans l’assemblée… Faisant remarquer certaines anomalies, un autre important personnage d’origine incertaine, le même que j’avais vu lors de ma visite consécutive à l’accident de tracteur , et lui aussi présent dans l’assemblée, au fond, près de la porte de sortie, s’était permis une remarque très intéressante sur la nécessité d’agrandir le carrefour du Stango pour éviter les chavirements de remorques... Cet important personnage, lié à l"autre" ne se rendait pas compte qu’en fait il la "ramenait" ès-qualité…. Son but ? C’était de menacer de prendre une partie des biens des propriétaires locaux pour "aménager" à son goût un carrefour qu’il avait contribué à mal concevoir et à rendre dangereux alors qu’il ne l’était pas auparavant et qu’en plus il était fonctionnel et rationnel !….
C’est une très curieuse méthode ! Comment se fait-il que les élus tolèrent ce genre de comportement ? C’est simple ! Il n’y a pas de contrôle politique ! Tout part en distribil ! (Ou à dreuz si on préfère !)

Je trouve insupportable ces comportements : je mets cela sur le même pied que celui de cet administratif de la SAGEMOR qui se croyait naguère autorisé à m’interdire l’accès du port il y a deux ans avec son badge électronique.... Mais là aussi j’avais vu l’absence de réaction et d’action de la municipalité !... Décidément Quiberon tourne à la République bananière...

Personnellement je ne comprends pas du tout la démarche de tels fonctionnaires ! J’ai appris autrefois la différence qu’il y avait entre "Servir" et se servir"…

Depuis, j’ai appris que les responsables d’aménagements urbains , etc recoivent une prime annuelle indexée sur la valeur des travaux effectués. Plus le rond-point est coûteux, plus la prime est élevée. Et si en plus il est raté il faut refaire, et plus c’est raté plus c’est cher !...Il semble que cette prime est de 2 % de la valeur ! Cela s’appelle une guelte. C’est un privilège de l’Ancien Régime. Un de ceux abolis dans la nuit du 4 août 1789, et réapparu depuis on ne sait trop comment !

Sur cet exemple concret et vécu, j’ai compris....


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 815 / 196139

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités Quiberonnaises....   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.15 + AHUNTSIC

Creative Commons License