@Quiberon
Sera-t-elle détruite ?

La chapelle "Saint-Julien" est un bien communal en péril....

Pourquoi un tel laxisme ?
samedi 2 août 2008 par Patrick LUCO

M. le Maire a avisé M. le Curé-Doyen que le Conseil Municipal, "dans sa dernière séance, sur rapport de la Commission des Travaux, a estimé que la conservation de la chapelle Saint-Julien est gravement menacée par le manque d’entretien et a estimé d’appliquer la procédure adoptée par le Conseil d’Etat en vue de la démolition de cet édifice au cas où tous ceux qui en ont la libre disposition ne pourraient y remédier dans un délai déterminé. En conséquence, il appartient à Messieurs les Ministres du Culte et aux Fidèles de réunir, par voie de souscription ou d’offres de concours adressées à la Municipalité, les sommes nécessaires pour la réparation du dit édifice dans un délai qui doit expirer le 31 décembre 1925"
(cf. réunion du Conseil Municipal du 8 décembre 1925)

"Quelques jours plus tard, le Conseil Municipal votait la démolition de la chapelle par 12 voix contre 10 !

Le dernier pardon avait eu lieu à Saint Julien le 16 juillet 1916, ensuite il n’y a plus eu de cérémonie à cause du mauvais état des lieux !

Cette chapelle avait été construite en 1859 sur une décision du Conseil de Fabrique du 11 avril 1858. La reconstruction s’était faite sur le même emplacement.

En 1910, il fallait 500 francs pour réparer le toit. La réparation ne fut pas entreprise, la Municipalité avait versé 30 000 F pour la reconstruction de l’église de Locmaria qui s’était écroulée le 13 févier 1900 à la suite d’une très violente tempête et de l’état de vétusté de l’édifice qui était particulièrement peu entretenu !
La reconstruction de l’église a été achevée en 1906.
A cette époque la chapelle de Saint-Clément avait été proposée à la vente !

Finalement la chapelle de Saint-Julien fut sauvée de la démolition et réparée grâce aux fonds recueillis auprès de la population. La remise en ordre coûta environ 50 000 F.

Par une lettre de 1910, on a un aperçu de l’état de la chapelle de Saint-Julien : les habitants de Saint-Julien avaient informés les Conseillers que la chapelle avait besoin de quelques réparations et surtout d’un bon nettoyage !
La porte ne comportait plus de serrure et tout le monde y pénétrait en toute liberté.
Certains y déposaient leurs récoltes ! D’autres des filets et engins de pêche...
L’office n’y était célébré qu’une fois par an pour la fête de Saint-Julien, et à cette occasion, les villageois débarrassaient la chapelle"

D’après Ar C’Halvez (15-10-1971)

Aujourd’hui, cette chapelle, élément du patrimoine religieux se meurt dans l’indifférence de la Municipalité !

Dans la réunion tenue au "Palais des Congrès", le maire sur une question précise posée par une Quiberonnaise, a répondu qu’il voulait que ce soit les gens eux-mêmes qui prennent en charge l’entretien de cet édifice !

Cette réponse ne tient pas debout !

J’ai contesté le maire sur cette non-réponse en lui rappelant la loi de 1905 et ses conséquences ! Fâché, le maire a déclaré qu’il ne fallait pas relancer de vieux combats ! Eh bien, non ! Pour moi ces "vieux combats" sont toujours d’actualité !

En effet, en 1905 la République a jugé bon de confisquer et par conséquent a pris possession des édifices religieux appartenant à l’Eglise de France ! Ces bâtiments sont détenus et conservés par les Municipalités qui en ont la charge devant leurs citoyens.
Ici à Quiberon, cela a pris rapidement une toute autre tournure en ressuscitant les "Bleus" et les "Blancs" ! Ce qui entraina des luttes intestines, et des haines féroces. Et aujourd’hui en 2008 il y a encore des braises qui pourraient rallumer l’incendie !

Dans le cas de Quiberon, c’est clair : La municipalité là-aussi se "défausse" comme sur bien des sujets ! Hélas !

Sans doute, cherche-t-on à se débarrasser d’un bâtiment qui "gêne" ?

Qu’on ne vienne pas me dire qu’il "n’y a pas d’argent" ! Car je sais qu’il y en a en excédent ! L’argent amoral du jeu peut servir à réparer les chapelles...

La destruction de cette chapelle permettrait alors de laisser circuler des gros camions ? Des semi-remorques de 38 tonnes peut-être ? Pour alimenter le trafic du port de plaisance au profit de certaine société d’économie mixte vers Port Haliguen ? Pourquoi pas ? Ca commence à bien faire !

De moins en moins fréquentées, les églises coûtent cher à entretenir et les maires s’interrogent s’il faut les préserver ou les démolir...
De gros nuages noirs survolent aujourd’hui désormais les petits clochers. Le tabou de leur destruction commence à se lever auprès de certains. Le tissu social de la France et de notre Bretagne est actuellement en grand danger ! Il se délite. Ce qui faisait la force de notre pays est en train d’être attaqué de toutes parts par ceux qui ont intérêt à le faire !

Pour se débarrasser d’un bâtiment, il suffit de le laisser pourrir quelques années, puis les "Services Municipaux" l’entourent de bandes rouges pour signifier son danger à la population...
Puis un "journaliste" bien inspiré rédige un bel article (qu’on lui "souffle" à l’occasion) pour manipuler l’opinion....
Après la partie anticléricale de la municipalité pousse le maire à signer un arrêté de péril.

La démolition n’est alors plus une honte. Elle est conseillée voire obligée. On passe alors un appel d’offres plus ou moins bidonné, et hop ! au petit matin la pelleteuse arrive avec un camion de 18 tonnes, deux ou trois ouvriers. Et c’est parti !

Le soir ? Plus de chapelle !.. Le lendemain ? On étale du goudron ! Le surlendemain ? On met de "l’aménagement urbain" standard sorti d’un vague catalogue couteux proposé par un commercial qui fait le tour des services techniques de mairie en proposant ce que l’on voit partout en France... Quelques bacs de fleurs plus ou moins desséchées sont aussi installés. Le coût total du mobilier et de l’aménagement est probablement 10 fois supérieur au coût de réparation de la chapelle. Et après ? "Il n’y a rien eu !". Et enfin on appose une plaque "Place de la chapelle"

Pendant quelques temps, on ne voit alors plus le maire, ni le curé, ni les conseillers municipaux ! Puis vient l’oubli... Et surviennent les élections !...


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1291 / 191423

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Presqu’île de Quiberon   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.15 + AHUNTSIC

Creative Commons License