@Quiberon

"Highland Clearances" (1) à Port Haliguen ?

mercredi 3 juin 2009 par Patrick LUCO

Il y a quelques semaines, le hasard me fit apprendre que les projets de déménagement des bateaux à l’occasion du "dévasage" de Port Haliguen allaient être mis à profit pour procéder à un tri.

Le mot : "tri", m’a fait bondir ! En général, dans notre bonne ville, ce sont les ordures que l’on trie, avec les fameux sacs jaunes…

Là, ce n’était pas les ordures qui étaient visées mais les bateaux. Ca commence à vraiment faire peur !
On peut alors se demander quels seraient les critères et les modalités d’un tel tri ? Trier quoi ? Un "tri" comment ? Par voiliers, par vedettes, par bateaux en bois ? En plastique ? Par type de propulsion ? Par tirant d’eau ? Par longueur ? Par âge ? Par couleur ?

Une autre hypothèse pourrait également se profiler : cela pourrait être l’occasion de se débarrasser des Quiberonnais de souche et des pêcheurs qui subsistent à Port Haliguen ? Pourquoi pas ? Ce n’est qu’une hypothèse !

Il est d’ailleurs très suspect qu’un des gros bonnets de la SEM gestionnaire annonce (cf la Presse locale) dans une réunion récente que les pêcheurs seraient toujours les bienvenus à Port Haliguen alors qu’on ne lui demandait rien ! Déclaration qui sur le coup n’a même pas fait broncher les politiciens locaux : "Qui ne dit rien, consent !".

Voici une infirmation pour la moins curieuse et qui ressemble presque à une sorte de baiser de Judas para public….

L’idée que derrière cette affirmation calinothérapeutique, il pourrait y avoir quelque chose d’autre, ne me parait pas si saugrenue.

J’ai aussitôt posé la question au représentant local de la SEM concernée. Il l’aurait -parait-il- répercuté sur son chef, qui l’a répercuté ailleurs ! Cela en dit long sur la décentralisation des circuits de décision. Ce qui fait que la question a fait le tour de la boîte ! Et m’est revenue par un autre circuit(2). Amusant finalement.

Et de retour la réponse fut : "il n’y a pas de tri !" Bon ! J’ai pris note.
Il faut alors croire que les collaborateurs de ladite SEM s’accordent des privautés devant les journalistes, souffrent de schizo-machin ou plus simplement rêvent tout haut. Un petit jeu pas très sain en somme ou une réelle carence dans le recrutement.

Beaucoup de décisions prises par cette SEM depuis 15 ans l’ont été de façon discrète et finalement, c’est principalement les Quiberonnais de souche qui en ont pâtis. Les "locaux" deviennent rares dans le vieux port et dans la « marina » !

C’est même rendu à un tel point, que l’on n’en veut même plus en tant que représentants des usagers dans les comités locaux si ce n’est en tant que ’personnalité consensuelle’ jusqu’à la transparence et dont les liens avec le site sont souvent forts tenus.

A son habitude, la municipalité de Quiberon ne réagit pas, préférant sans doute éviter tous problèmes avec le Conseil général et ses filiales lorsqu’il serait sans doute faisable de résilier le contrat de concession ou de le renégocier dans des termes plus favorables aux Quiberonnais qui, je le rappelle, ne touchent pas un sou de la manne générée par le port tout en en subissant les inconvénients.

A moins que nous ayons été vendus en échange d’un plat de lentilles ?...

Des rumeurs courent encore, disant que la SEM gérant Port Haliguen aurait maintenant la responsabilité des mouillages le long des côtes du territoire communal. La "presse" a rapporté cette idée qui selon elle a été mise à l’étude. Personnellement, je l’aurais évacuée avec pertes et fracas (l’idée ! Pas la presse ! Non mais !).

J’espère que cela est faux. Cela serait un mélange des genres et lorsqu’il y aura des centaines de bateaux ancrés en lignes devant les plages de la presqu’ile, avec tous les dégâts écologiques que cela suppose, il sera alors trop tard pour pleurer sur le rythme du « on ne savait pas ».
Ou alors, puisque certains y tiennent vraiment, il faut pratiquer la politique du pire et aller plus loin : confier la gestion des plages (avec tickets, barrières blanches et rouges , guérites à l’entrée), des routes et de la ville en général à nos amis para publics….

1.- Les "Highland Clearances" renvoient à un des épisodes les plus sombres de l’histoire écossaise à savoir l’appropriation des terres d’un clan au sens celtique du terme par un particulier, principalement au XIXème siècle et à l’éviction parfois fort brutale des locaux.
Cet épisode reste encore très douloureux en Ecosse et est à l’origine de la diaspora écossaise en Amérique et en Australie.

2.- Le lecteur me pardonnera cet affirmation triviale mais cela s’apparente, face à une question d’un gêneur notoire, au principe connu sous le nom du CYA (cover your ass), en vogue dans certaines entreprises lorsqu’il s’agit de fragmenter la responsabilité liée à une décision.


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 535 / 196557

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Faits et arguments   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.15 + AHUNTSIC

Creative Commons License